Le gouvernement français favorable à l’autonomie….du Sahara Occidental

Autonomie, droit à l’autodétermination… des mots qui renvoient à l’actualité Bretonne. La question d’un référendum pour acter le retour de la Loire-Atlantique dans la région administrative Bretagne est, en effet, au cœur des débats parlementaires . Quand à la demande de transferts accrus de pouvoirs au conseil régional de Bretagne c’est une revendication portée par des nombreuses formations politiques et ce jusqu’aux instances locales  du Parti Socialiste.
En ce début d’année 2012, le journal marocain « Le Matin » nous apprend que le gouvernement français « a réitéré son soutien au plan d’autonomie [du Sahara Occidental] présenté par le Maroc, le qualifiant de « base de négociation pertinente », pour résoudre le différent autour du territoire « par la seule voie du dialogue politique». La suite de l’article du 20 janvier nous informe que le gouvernement français, par la voix d’Alain Juppé, son ministre des affaires étrangères, parle « d’avancée notable, préservant le droit à l’autodétermination en prévoyant la consultation des populations des territoires à l’issue de négociation et offre une base de négociation pertinenente pour résoudre le conflit. »
Une déclaration de principe qui sera particulièrement appréciée en Bretagne où l’UMP et le gouvernement français ne brille pas particulièrement par son ouverture d’esprit sur les questions de référendum pour la réunification et d’autonomie.
Gageons que les Basques suivront également avec intérêt les déclarations d’Alain Juppé sur la question Saharienne alors que la France a toujours apporté son soutien au gouvernement Espagnol dans son refus du droit à l’autodétermination basque. On se souvient notamment de l’épisode du plan Ibarratxe et des propositions de la gauche abertzale de résolution du conflit basque.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.