Sant-Nazer/Saint-Nazaire : Le pont de la discorde.

0
9

Depuis plusieurs années, le département tente de renforcer la structure à haubans reliant Montoir-de-Bretagne à Saint-Brevin-les-Pins. Construit en octobre 1975, le béton de l’ouvrage se dégrade avec le temps et la présence dans l’estuaire d’embruns marins.

Récemment, le Président du Conseil Général, Philippe Grosvalet, a demandé aux élus de voter une rallonge de 22,1 millions portant à 64,5 millions d’euros le coût total des travaux. Le projet initial, validé il y a déjà plus de 4 ans, prévoyait un budget de 30,5 millions. A l’heure actuelle, le renforcement des 8 premières travées serait presque achevé.

Patrick Girard (Groupe Démocratie 44) est intervenu courant janvier en interpellant la majorité sur la nécessité de trouver une alternative à ce pont. Le groupe des élus socialistes et divers gauche, majoritaire dans l’hémicycle, a voté en 2010 un projet de construction de ponts flottants à Saint-Nazaire et Saint-Brévin, estimé à 2 millions d’euros, qui serait déjà remis en cause.

Il y a donc urgence à avancer.”

Face à ce constat, l’élu a demandé des éclaircissements sur le projet de construction d’un pont levant entre Saint-Herblain et Indre soutenu par Bruno Retailleau, Président du conseil général de Vendée et sur l’avancement des travaux de renforcement.

Depuis août 2010, le nouveau système de gestion des voies de circulation a permis de fluidifier le trafic. De 06h30 à 12h00, seuls les usagers circulant dans le sens Saint-Nazaire-Saint-Brevin peuvent emprunter la voie centrale. Après midi, la circulation alterne jusqu’à 20h30, heure à partir de laquelle seules les deux files extérieures sont autorisées.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.