Le Parti Breton ne voit aucune raison d’espérer dans l’élection présidentielle française

Kemennadenn – Communiqué

Le Parti Breton ne voit aucune raison d’espérer dans l’élection présidentielle française

Après un déroulement interminable la campagne présidentielle arrive enfin à son terme. Pour le Parti Breton, ces quelques mois pendant lesquels les différents candidats auraient dû développer leurs idées et leur projet ont surtout montré leur incapacité à sortir des schémas habituels. Les références systématiques à la République et à la grandeur de la France, le catalogue démesuré de promesses rarement tenables, le refus de regarder en face la situation réelle de la France et du monde ne peuvent en effet servir de projet d’avenir. Au contraire, un tout autre modèle de gouvernement et d’organisation politique est un véritable préalable à toute évolution permettant de sortir des difficultés actuelles.

Certains candidats, comme François Bayrou ou Eva Joly, ont bien montré une réelle réceptivité aux revendications bretonnes sur la reconnaissance officielle de leur langue ou sur la réunification de leur territoire, mais pour les autres le désintérêt à été total ou partiel avec même le refus de prendre en compte ces demandes minimales. Par ailleurs, l’engagement de certains élus bretons des équipes de campagne des candidats sur des thématiques plus bretonnes ne doit pas faire illusion, ceux-ci se rangeront derrière la direction nationale de leur parti quand celui-ci les rappellera à l’ordre.

Si le discours social d’affrontement, sinon de haine, le projet économique aberrant des candidats extrémistes du Front national au Front de gauche ne peuvent permettre le moindre compromis avec eux, les autres candidats ne donnent pas de véritable raison d’espérer. Incapables d’envisager une réelle évolution du modèle de la « monarchie républicaine » et du centralisme parisien qui permet l’accaparement de tous les pouvoirs par une petite élite, ils veulent d’abord prolonger à leur profit un système usé jusqu’à la corde.

Face à cet immobilisme, qui ne peut engendrer qu’une désillusion rapide comme habituellement, le Parti Breton se voit conforter dans son projet de rassembler les Bretons pour que la Bretagne obtienne rapidement les moyens politiques et économiques de son propre développement.

pour le Parti Breton,
le secrétaire général,
Gérard Guillemot
http://www.partibreton.org

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.