An Tradi’Deiz e Gwened disul / Tradi’Deiz à Vannes dimanche

Fichet kaer ha livet brav a vo hengoun Breizh e kêr Gwened a-benn disul. Dañsoù, muzik ha dilhadoù a vo dispaket da leuniañ un devezh arvestoù ha dizoloadennoù. Ha peogwir eo an Tradi’Deiz un deiz gouel, en deus bet c’hoant ar c’hengevread Kendalc’h, e liamm get kêr Gwened, da lakaat an holl abadennoù digoust.

Abadenn bennañ an devezh, ar c’hoñkour dañsoù hengounel a vodo un hanter-c’hant kelc’h bennak ag an holl rummadoù. Tro vo d’ar strolladoù da ziskouezañ o barregezh àr an dañsoù en ur zoujañ da zezverkoù resis. Get an amprouenn-mañ e vo priziet an tu teknik kentoc’h, pa vo priziet an tu arzel hag al leurenniñ en arvestoù, e-kerzh ar sizhunioù da zont.

Mes goude ar c’henstrivañ eo spered ar gouel a vo get an devezh. Da gentañ e vo an dibunadeg vras, da 17e30, hag a zegaso ar c’helc’hioù betak treid ramparzhioù Gwened. A-nevez ar blez-mañ, ar fest-deiz a grogo da 19e30 e Palez an Arzoù. Peadra da lakaat ar genstriverion da c’hortoz an disoc’hoù hag a zo bet lakaet tro-dro da 21e. Abadennoù arall a vo e kerzh an devezh : gouren mod Breizh get Skol Gouren Bro Gwened, ha tu vo da selaou dielloù Dastum, dielloù komzet pe sonet bet tolpet diàr an dastumadegoù graet e Breizh.

Kadarnet e vo e youl get Kendalc’h da luskañ ar brezhoneg ivez. Sinet e oa bet ar garta “Ya d’ar Brezhoneg” pa oa bet savet homañ e 2001, ha sinet e vo en-dro, disul, get ar prezidant Jean Gueho, da vare al lid-degemer.

Muioc’h a abadennoù a zo kinniget ar blez-mañ neuze, ha ne vo ket kavet hir an amzer àr a seblant.

Ce dimanche 15 avril, Vannes se parera des couleurs de la tradition bretonne. Danses musiques et costumes offriront une journée de spectacle et de découverte. Et comme le Tradi’Deiz est un jour de fête, la confédération Kendalc’h, en partenariat avec la ville de Vannes a voulu donner l’accès libre à toutes les animations.

Temps fort de la journée, le concours de danses traditionnelles réunira une cinquantaine de cercles des différentes catégories. Il est l’occasion pour les groupes de montrer leur capacité à se réapproprier les danses issues du répertoire tout en respectant des critères précis. Cette première épreuve sera l’occasion d’évaluer la qualité technique des concurrents. Dans les semaines à venir, les groupes dévoileront leurs spectacles chorégraphiés, au cours desquel ils seront davantage jugés sur l’aspect scénique et artistique.

Mais au-delà du concours, la journée se veut résolument tournée vers la fête. Outre le grand défilé à 17h30 qui se clôturera aux pieds des remparts, le Tradi’Deiz inaugurera la formule fest-deiz, à partir de 19h30 au Palais des Arts. De quoi faire patienter avant l’annonce des résultats prévue vers 21h. D’autres animations auront lieu au cours de la journée : lutte bretonne avec Skol Gouren Bro Gwened, et découverte du fond d’archives de Dastum sur le patrimoine oral et musical de la Bretagne.

Ce sera également l’occasion pour Kendalc’h de réaffirmer son attachement à la langue bretonne. Déjà signataire de la charte “Ya d’ar Brezhoneg” dès son élaboration, le président Jean Guého réapposera son nom au bas du document lors de la réception officielle.

C’est donc une édition augmentée que nous proposera le Tradi’Deiz cette année et une journée bien remplie en perspective.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.