e-shop Stered
Publié le: mer, avr 18th, 2012

Mouvement culturel breton : Cétirizine mon amour

TRIBUNE LIBRE

Un allergique s’habitue à vivre sous Cétirizine. A la moindre suspicion de poussière ou au quotidien. Juste pour vivre… En Bretagne, le monde culturel est également sous Cétirizine… à ceci prêt que celle-ci prend la forme des subventions et de «reconnaissance des pouvoirs publics». Samedi 31 mars nous étions 12000 à manifester pour les langues de Bretagne à Quimper. Chacun affichait ses slogans : «Plus de moyens», «plus de subventions», «une loi pour nos langues» rivalisaient avec «des pouvoirs pour la Bretagne» et «officialisation de la langue bretonne». Deux visions.

Légitimes ?

Menant le cortège la bouche en coeur, se trouvaient notamment Maryline Lebranchu, Richard Ferrant et Michel Canevet. Que des gens légitimes ! Que des responsables locaux et nationaux qui ont mis en application leur engagement pour le breton, le gallo et la Bretagne ! Pour ne citer que Marylise Lebranchu, on se souvient de son passage à la mairie de Morlaix comme une époque bénie pour le breton dans la ville finistérienne. Richard Ferrant, idem.

L’ironie permet de desserer les dents, car ces élus PS ou associés à l’UMP auraient franchement mieux fait de rester chez eux. Question de décence. Et le pire c’est que j’imagine le défilé de lustucrus venus à la queuleuleu saluer «le courage exceptionnel» de ces «personnalités de premier plan» venues «courageusement» défendre les langues bretonnes avec leurs pieds. Et accessoirement faire de la retape pour leur champion respectif, échéances électorales obligent.

Un peu de tenue messieurs franchement ! La culture bretonne c’est le syndrome du mal-aimé. «Les cultureux» en font toujours des tonnes pour arracher un sourire complaisant aux personnalités politiques. Un sourire et surtout… la main au larfeuille.

Poignant, poil aux dents !

Alors oui, un élu local comme Christian Troadec peut, lui, effectivement marcher la tête haute dans une manifestation comme celle-ci. Certaines de ses alliances sont fort discutables mais en matière de langue bretonne il est fort de son bilan dans la ville dont il est maire : Carhaix.
D’autres élus présents peuvent également se prévaloir de leur action en faveur du breton et de la Bretagne mais Lebranchu, Ferrant et leurs homologues de l’UMP ont vraiment tous les culots. Et Poignant donc ! Il était présent lors des débats d’avant-manifestation. Il aura donc annulé son voyage vers Toulouse au dernier moment. Lui qui avait déclaré «qu’il faudrait lui arracher les dents pour que le breton soit officiel», n’a t-il pas trop souffert de voir défiler dans sa ville des cortèges de jeunes demandant l’officialisation du breton et du gallo et un pouvoir politique breton ?

Car c’est à ces jeunes qu’il faut rendre hommage, plus qu’aux moisis qui pleurnichent pour arracher «plus de reconnaissance» ou «plus de subventions». Ah la subventionnite, le mal breton ! La Cetirizine armoricaine ! On a une Bretagne qui, grâce à ses salariés et ses entreprises, fait vivre la moitié de la France (au mininum !) et le monde culturel breton n’imagine pas fonctionner autrement qu’à coup de subventions. Si on critique, même à mots couverts, l’Etat français on a la décence de ne pas aller lui pleurer la charité ! Et puis la «reconnaissance». Mais qu’est ce qu’on en a fiche de la «reconnaissance» de tel ou tel ministère ? Parce que la France va nous reconnaitre en tant que peuple et reconnaitre nos langues ???? Mais elle n’a jamais été capable de reconnaitre qu’il existe un peuple corse, ce n’est pas pour reconnaitre qu’il existe un peuple breton !

Saloperie de Lécuyer…

Aujourd’hui la moindre association culturelle bretonne qui se monte se met à vouloir trois permanents et des locaux au bout de deux jours d’existence. Bling subventions ! Et que j’ty demande à la région, au département et touin-touin-touin. Même aux «Pays de la Loire» qu’on leur demande. Et après la moindre affiche, le moindre tract a le petit logo. Pour des militants bretons qui vomissent la «région bidon» ça la fout mal quand même. Et puis après… eh bien ça crée de la dépendance, la subvention. Ca crée de la servilité, de la gnagnagnerie. Mais oui ! Allez roulez-vous par terre ! Ah le salaud de Lécuyer ! L’ultime ordure ! Mais bien sûr je maintiens ! Que ça n’incite pas à être trop critique envers les élus. Les larfeuilles sur pattes. Prenons Le Drian, ah lui il arrose ! Sûr ! Eh tous les arrosés ça va voter socialiste au premier ou au deuxième tour. Parce que y’a bon subventions. Et pas question de réclamer un «pouvoir breton» après, l’autonomie tout ça. Non non non, «une loi», «des sousous», «faut s’occuper de nous», «faut nous respecter un peu»… Pas faire trop de vagues dans les manifs. Cirer les pompes à La Branchu ! Aï’ta méchants ! A moitié terroristes !

Attention, pas maldone, c’est pas la subvention qui me met dans tout mes états, c’est la dépendance et l’attitude qu’elle induit. Toucher de l’argent de l’Etat, ça peut permettre de commencer, de se lancer mais à la longue c’est de la drogue dure. Et ça rend trouillard.
Au moins la consolation c’est de savoir qu’avec les socialistes au pouvoir tout ça va se retrouver Grosjean, cocus comme jamais ! Certains responsables d’associations qui attendent «la gauche» qui va «ouvrir son grand coeur parce qu’elle nous aura compris» ! Et qui va signer la charte des langues minoritaires bien sûr ! Alors rendez-vous à la prochaine manif les cocus. D’un côté y’aura encore les «des pouvoirs pour les bretons !», de l’autre «y’a bon les subventions». Reste à savoir qui seront les plus nombreux…

AI'ta recrute

A propos de l'auteur

Fabien Lécuyer

- Actualité politique bretonne et française

Duguesclin

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce site et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Média participatif : contact(at)7seizh.info 0033 (0) 972 338 711 – Régie publicitaire 7seizh : 02 90 74 81 28 regie.publicitaire(at)7seizh.info Mentions légales - Conditions générales d'utilisation

L’utilisateur s’interdit de manière non exhaustive :

- de diffuser des informations contraires à l’ordre public ou aux bonnes mœurs, - de détourner la finalité du service pour faire de la propagande ou du prosélytisme, de la prospection ou du racolage, - de publier des informations à caractère commercial, publicitaire ou constituant de la propagande en faveur du tabac, de l’alcool, ou de toute autre substance, produit ou service réglementé - de diffuser des contenus contrevenant aux droits de la personnalité de tiers ou présentant un caractère diffamatoire, injurieux, obscène, pornographique, offensant, violent ou incitant à la discrimination, à la violence politique, raciste, xénophobe, sexiste ou homophobe, - de publier des informations contrevenant à la législation sur la protection des données personnelles permettant l’identification des personnes physiques sans leur consentement, notamment leur nom de famille, adresse postale et/ou électronique, téléphone, photographie, enregistrement sonore ou audiovisuel, - d’accéder frauduleusement au site et notamment aux services interactifs, ainsi qu’il est indiqué dans les conditions générales d’utilisation du site.

7seizh.info ® Tous droits réservés-2012-2014 © 7seizh.info.