La Bretagne grande absente de l’élection présidentielle française

Le premier tour a vu l’échec cuisant de François Bayrou et Eva Joly, les deux seuls candidats à l’élection présidentielle française qui proposaient un certain transfert de pouvoir politique à la Bretagne. Les quatre candidats arrivés en tête François Hollande, Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon ont comme credo « un Etat, une politique » suivant en cela la ligne jacobine traditionnelle.

La campagne a été ponctuée par diverses déclarations contre la réunification, la musique ou la langue bretonnes passées quasi-inaperçues dans le brouhaha médiatique démarré il y a plus d’un an (lancement de la campagne présidentielle).

Aucun des dossiers importants pour les Bretons n’a suscité l’intérêt de ces candidats ou des médias, préférant des débats franco-français loin des préoccupations des Bretons mais proches des états-majors parisiens. Parmi les sujets non-abordés :

– création d’activité et diversification de l’économie bretonne pour créer des emplois,

– pollution des algues vertes et qualité de l’eau,

– marées noires et transport maritime,

– la pêche,

– quelle politique de l’énergie,

– aménagement du territoire et relation villes/campagne,

– transferts de compétences à la Région,

– réunification et évolution institutionnelle,

– reconquête des services publics,

– éducation et universités,

– lute contre les comportements à risque qui font des ravages chez les jeunes Bretons : alcool, drogues, suicide…

Aucun débat médiatique n’a eu lieu à l’échelle de la Bretagne par inexistence de télévision, de radio et de presse bretonnes.

La participation a encore une fois été plus forte en Bretagne qu’en France. Les médias français ont de nouveau félicité les Bretons pour leur civisme.

3 COMMENTS

  1. « Tous les autres candidats ont comme credo « un Etat, une politique » notamment les quatre principaux François Hollande, Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon. »

    Un peu de sérieux ! Il faut vérifier ses infos avant d’écrire ! je rappelle que Poutou s’était déclaré pour l’autonomie de la Bretagne lors de son meeting de Nantes…

    • En fait je parlais des 4 premiers candidats par opposition à François Bayrou et Eva Joly. Par nécessité d’être concis, je n’évoque pas les candidats ayant fait moins de 2%. Mais vous avez raison, la phrase est ambigüe, je vais la modifier. Cordialement.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.