Omblir le galo, une bedène masaq!

Souvan de faï je ouèye dou monde qi dèlen su le galo é au parsu n’i a tout coum au jou d’aneit core des etourous dou berton anmèle es siuns la! De délër su le galo ou n’pouin n’an préchër ét une manière de méte le monde galozouz es bloss… d’une manière ou d’une aote si qe v’léz vair le berton s’egolayër a tous bouts de la Bertègne, de Bress diq’a Nànte, i faora sonjër etou dan les galozous! Je n’së pouin ghère un berzonèt maen pus fort un galozouz rapor a mes orines. Pouin jamaen j’arae au reinj d’alër délër su le berton é ses etourous. Rasérër dou monde etou an Haote bertègne, ét pouin de savair si q’el galo ét une lange, un patouéz, rapor a c’q’i n’i a core dou monde au jou d’aneit a préchër d’mêm ou bein q’i son fichër coum diab a c’te parlamant. I sron pus fôrt dedomé vouz si q’v’étt pouin a les ergardër naïr; couman qe je pouon yète paraï coume yaeüs qe je som tertout a dedirr lon jou, yète coum des fransèz jacobeins deprizant su nos langes, nos couteüres. Bein seürr qe les galozous il on qhaeq’z anéy d’ertarda a veü vous maen dam tant q’i na a préchër, é i na core, je pouon mnër de la bièle ouvraïje pour vair le galo paraï coume le berton s’erchoumër. Pour erchoumër le berton v’avéz afère d’acotâs de tout bord é d’cotër é des galozous etou. Pour ‘ela reinjër, sonjër vous aotes etou dan le galo, je n’som pouin des cerchous de paen, je som pouin a fère des pitië pa’la, j’avon pouin afère de vote pitiae maen de n’pouin s’fère tosër dsus core trop souvan de faï é des faïs sonjër etou dàn vote istouère de pormouvanse dou berton, ‘la q’a pouin tae tenàn d’mêm.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.