Redadeg : Eñaut, jeune militant basque cite Bobby Sands « Le sourire de nos enfants sera notre vengeance ! »

Eñaut est un étudiant basque en résidence à Nantes depuis la rentrée dernière. Militant indépendantiste, il baigne dans la défense de sa culture, de sa langue et dans le combat pour la liberté depuis toujours. Il nous livre son regard sur la Redadeg.

Melize pour 7seizh : Bonjour Eñaut. Tu es Basque et la course pour langue, tu connais : les Basques ont la Korrika. Samedi à Brest, la Redadeg, course pour la langue bretonne  est partie pour 1500km à travers la Bretagne. Quel est ton sentiment en ce moment ?

 » Le sourire de nos enfants sera notre vengeance! « 

Eñaut : Je vis actuellement une situation spéciale, nouvelle au moins. Ce qui se passe autour de la Redadeg me fait penser à une situation très familiale.  Je vois que l’atmosphère qu’il y a maintenant ressemble beaucoup à celle que je vis pendant la Korrika : les gens ont envie de sortir courir pour défendre et revendiquer pour leur langue. En Bretagne on court pour le breton, et partout on court pour que nos langues aient les mêmes droits que les autres langues qui existent autour de nous, ni plus ni moins ! Pour ça, c’est impératif de prendre le témoin qui montre que nos langues vivent et qu’elles veulent vivre encore.

Ce type d’initiatives doit obligatoirement augmenter pour revendiquer nos droits élémentaires, entre autre le droit de pouvoir vivre en parlant le breton et/ou le basque, sans aucune imposition des États, dans le strict respect de  la démocratie. Les États parlent toujours au nom de la démocratie mais dans les faits, ils agissent d’une manière antidémocratique. A mon avis il ne faut pas s’attendre à ce que les gouvernements bougent, les peuples breton et basque doivent prendre l’initiative et obliger les gouvernements à fléchir. Ce qu’on demande, c’est la Liberté pour nous et pour nos enfants, et comme Bobby Sands disait,  » Le sourire de nos enfants sera notre vengeance! « .

Melize : Tu es donc aussi avec les coureurs bretons par la pensée ?

Eñaut : Je suis très fasciné avec la volonté interminable du peuple breton, ils sont de plus en plus et ça fait peur dans quelques sphères que je n’ai pas d’envie de mentionner !

Aussi, je voudrais féliciter les participants à cette manifestation pour le travail qu’ils font : c’est un travail pour arriver à vivre en liberté, et en égalité des droits. Et je les félicite parce que les changements obtenus ici,  vont porter aussi au Pays Basque et dans tous les autres endroits où les langues souffrent encore des attaques d’État. Et à l’inverse, l’amélioration des autres langues, aidera  à l’amélioration du breton. Alors oui, je suis aussi avec les coureurs bretons, pour le breton, pour le basque, et pour les autres langues qui n’ont pas de droits élémentaires.

Trugarez le peuple breton!!!
Geurea da garaipena!!!

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.