Plainte de la ville de Lannion : le Parti breton soutient Ai’ta

http://www.partibreton.org/

brodreger@partibreton.org

Lannion, le vendredi 18 mai 2012*

Monsieur le Maire,

Nous avons appris par le journal le TREGOR votre incroyable décision de déposer plainte contre le collectif AI’TA. Vous n’êtes pas sans savoir le préjudice et l’injustice énormes faits aux Bretons et aux Bretonnes par la politique officielle unilinguiste de l’Etat français. Une politique qui est en opposition totale avec les principes des droits de l’homme et des libertés fondamentales si chère à l’Europe.

C’est désormais, aux Bretons et aux Bretonnes de se réapproprier la langue bretonne et de la développer au plus près de leur vie quotidienne, en particulier par une politique communale volontariste.

Les jeunes du collectif AÏ’TA font partie de ces bretons qui relèvent la tête en proclament haut et fort que notre langue est l’égale des autres et que les droits de l’homme doivent également s’appliquer chez nous en Bretagne. Cela est une évidence pour les 500 millions d’européens mais qui ne va pas de soi pour la République Française.

En effet, le respect des cultures et les identités a beaucoup progressé en Europe et les minorités nationales sont devenues une richesse au point que des peuples entiers ont retrouvé la liberté de prendre à nouveau leur destinée en main, les écossais et les gallois pour ne citer qu’eux.

Chacun s’accorde à reconnaître qu’une identité forte et solide est le meilleur ciment pour aborder l’avenir avec sérénité et s’ouvrir sur le monde.

Lannion possède d’ailleurs beaucoup d’atouts pour cet avenir :

  • C’est une ville dynamique par le nombre de ses locuteurs brittophones et par le nombre d’enfants scolarisés en école bilingue,
  • C’est aussi une ville dynamisque par ses entreprises de haute technologie.

Monsieur le Maire, notre ville de Lannion possède tout pour devenir un exemple de réussite pour la Bretagne. Lannion peut être une ville à l’égale des autres villes dynamiques d’Europe, une ville où l’ingénieur et le chef d’entreprise se sentent pousser des ailes par la culture du pays, pour créer des emplois pour tous.

C’est pour cela Monsieur le Maire que nous vous demandons de revoir votre position et d’être le moteur de ce dynamisme en permettant à la ville de Lannion de mettre en oeuvre, avec le soutien de l’Office Publique de la Langue Bretonne, un véritable plan de développement pour permettre à chaque Lannionais brittophone de vivre normalement sa langue au quotidien, comme tout citoyen européen.

C’est le message des jeunes du collectif AÏ’TA, et ce message nous le soutenons car c’est également le nôtre.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, nos salutations respectueuses.

Le PARTI BRETON section du Trégor
brodreger@partibreton.org

1 COMMENT

  1. Lorsqu’une initiative pacifiste dérange (surtout émanant de la jeunesse) quelques privilégiés qui ont la trouille du Peuple, ces mêmes haut-perchés portent plainte ! La Mairie veut mettre la pression ? Aujourd’hui ils ont droit à des autocollants, veulent-ils du plastique ?

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.