Pas d’avenir en mangeant dans la gamelle des partis français.

1

Suite à l’issue du 2ème tour des élections législatives, des Bretons jubilent. Donnons-leur rendez-vous dans 5 ans ! Il n’y aura aucune avancée pour l’avenir de chacune et de chacun en Bretagne, soyons-en certains. Nous aurons tout juste perdu un temps précieux pour sauver notre âme.

– Plutôt que voter majoritairement à chaque fois pour l’un des deux partis monopolisant les médias, en jouant ainsi à un éternel ping-pong politique ;

– Plutôt que se plaindre de la politique en place et, pourtant, plébisciter toujours les mêmes !

– Plutôt que choisir un candidat se targuant de ses relations parisiennes, en vérité contre nos intérêts ;

– Plutôt que de penser que tel ou tel candidat lié à l’un des partis français portera la voix de l’emploi, du pouvoir d’achat, de nos retraites, etc. Et sur ce point, portons plus encore notre regard critique sur les candidats proches de l’UDB qui, mangeant dans la gamelle du PS pour être élus, se tairont définitivement). Ces partis français franciliens sont responsables de notre agonie en pompant nos forces, notre fiscalité et nos richesses, en faisant taire nos valeurs ;

– Plutôt que mettre en avant l’affairisme contre l’honnêteté (l’UMP et le PS ont un lourd passé en ce domaine, et cet héritage leur permet de se maintenir !) ;

– Plutôt que choisir une formation politique qui nous empêche de voir au-delà des mers ;

– Plutôt qu’abandonner la Bretagne à la spéculation immobilière, à la colonisation française ;

– Plutôt qu’encourager l’action de l’ensemble des partis politiques freinant ici toute initiative ;

Arrêtons de croire des foutaises et n’espérons pas plus du PS que d’autres partis. Le passé n’a toujours pas servi de leçon.
Choisir la voix de la Bretagne est la seule voie pour l’avenir de tous sur les 5 départements bretons, le reste n’est que tromperie.
Glenmor disait “si Bretagne se bat, la Liberté est au bout !”. Or, il est encore temps pour que chacun de vous relève la tête.

Bertrand Deléon, ex-candidat En Avant Bretagne, 2ème circonscription.

1 COMMENTAIRE

  1. Les élections législatives françaises ne nous apporteront rien!
    Le combat continue!

    Nous défendons l’idée d’une Europe fédéraliste des régions.
    Nous voulons des régions autonomes.
    Nous voulons la réunification de la Bretagne (par le rattachement de la Loire-Atlantique), l’autonomie basque (par création d’une région pouvant aller de l’Espagne à la France), une collectivité territoriale unique de la Corse.
    Nous voulons que chaque région puisse avoir un statut différent en fonction de ses revendications.
    Nous voulons la reconnaissance des langues régionales.
    Nous dénonçons la volonté hégémonique d’imposer l’unique langue française et les poursuites contre des Bretons qui s’expriment dans leur langue maternelle.
    Nous voulons imposer l’offre d’enseignement des langues régionales. Pour sauver certaines langues menacées, il faut que, dès la maternelle, il soit possible de les parler.
    Nous voulons l’abrogation de la réforme territoriale de Nicolas Sarkozy, qui conduit à une plus grande centralisation.
    Nous voulons l’abolition des préfets.
    Nous voulons une société libre, autonome et responsable.

    Claude Guillemain

    44, rue Léon Durocher
    22730 TREGASTEL
    breizh.2004@ gmail.com
    http://www.breizh- 2004.org

    Fondé en 2004, BREIZH 2004 a pour mission de soutenir et de diffuser des recherches et des textes d’opinion sur des sujets touchant le développement de la Bretagne en Europe. Lieu d’échanges, de concertation et de débats entre les groupes et les individus qui réfléchissent et agissent pour bâtir la Bretagne, BREIZH 2004 se situe au carrefour de l’observation et de l’action. Il a pour but de susciter la réflexion sur les enjeux d’actualité qui concernent la Bretagne et l’Europe. BREIZH 2004 défend le concept de fédéralisme intégral, de fédéralisme fiscal et de localisme dans le cadre des institutions et dans le cadre de la société.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.