Notre-Dame-des-Landes – Bertrand Vrain : « Une atteinte à la démocratie »

Gendarme mobile à Notre dame des Landes le 21 juin 2012 ©Jonathan Guillaume
Gendarme mobile à Notre dame des Landes le 21 juin 2012 ©Jonathan Guillaume

Rencontré par 7seizh lors de la manifestation à Notre-Dame-des-Landes, le conseiller municipal de Nantes chargé des plans de mobilité et des déplacements doux a qualifié « d’atteinte à la démocratie » les méthodes employées par l’Etat français.

2 000 pages de rapport

M. Vrain dénonce le mode de consultation des rapports publiques « qui totalisent plus de deux mille pages et ne sont consultables qu’au compte goutte. Seuls deux habitants à la fois peuvent se rendre dans la mairie, et sous escorte aujourd’hui« . La population n’a en effet qu’un mois pour prendre connaissance des dossiers traitant les sujet de l’eau, des dessertes routières et de la voirie. Viendront ensuite les délibérations des conseils municipaux qui seront consultés fin juillet, début août. « En pleines vacances d’été, autant dire que le quorum ne sera jamais atteint.« 

Jeudi 21 juin, une centaine de manifestants s’étaient réunis devant la mairie de Notre-Dame-des-Landes pour protester contre l’ouverture des enquêtes publiques concernant l’aéroport dit « du Grand Ouest ». Le projet, chiffré à plus de trois milliards d’euros, est dans un tiroir depuis la fin des années soixantes. Bien qu’ayant été suspendu pendant plus de vingt ans, celui-ci, soutenu par les ténors de l’UMP et du PS locaux, fût relancé en 2000 malgré l’opposition d’une partie de la population locale et d’un collectif comportant 480 élus dirigé par le maire de la commune M. Naud.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.