Bugaled Breizh : entretien entre Jean-Marc Ayrault et Jean-Yves Le Drian

L’épave du Bugaled Breizh dans le port militaire de Brest.

Selon nos confrères du Télégramme, le premier ministre Jean-Marc Ayrault et le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, les deux élus bretons du gouvernement, ont eu un entretien à propos du dossier du Bugaled Breizh, ce chalutier du port bigouden de Loctudy qui avait coulé le 15 janvier 2004 dans des conditions mystérieuses au large du Cap Lizard (Cornouailles Britanniques). Ce drame avait provoqué la mort des cinq marins à bord : Yves Gloaguen, Georges Lemétayer, Pascal Le Floch, Patrick Gloaguen, Eric Guillamet. Seuls trois corps avaient été retrouvés.

Les parties civiles ont toujours défendu la thèse d’un sous-marin qui se serait accroché dans les funes du navire. Du titane avait été retrouvé sur celles-ci, mais vient-il d’un sous-marin, et si oui lequel? Des exercices sous-marins militaires impliquant plusieurs Etats européens avaient eu lieu sur zone ce 15 janvier 2004.

Le cinéaste Jacques Losay, auteur du film « The silent killer » sur l’affaire, a écrit à Jean-Marc Ayrault après ses prises de fonction en tant que premier ministre pour lui rappeler le souhait des familles des victimes de connaitre la vérité. Jean-Marc Ayrault a donc répondu qu’il s’était entretenu avec Jean-Yves Le Drian sur ce dossier.

Jusqu’ici, les parties civiles se sont toujours heurté au secret défense. L’avenir dira si le voile sera levé sur ce tragique accident de mer.

1 COMMENT

  1. Secret défense, secret défense… qui tombe à point !!! Les états connaissent la vérité et se tiennent par la barbichette car ils sont tous auteurs de BAVURES… Chacun  » mon tour  » de garder le silence aux mépris des conséquences… Ce qu’ils oublient trop souvent, c’est que la vérité rattrapera leur silence et qu’une fois de plus la population les jugera, les confondra dans leur ignominie!!!

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.