MSC Flaminia : Mor Glaz constate une réaction ministérielle tardive

Après l’annonce de Delphine Batho, ministre de l’Écologie et Frédéric Cuvillier, ministre délégué chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, l’association Mor Glaz constate « une réaction plutôt tardive » des ministres.

Mor Glaz« Nous connaissons depuis plusieurs semaines la situation du porte-conteneurs qui agonise au large des côtes françaises, depuis le 14 juillet, » souligne Mor Glaz à Brest. « Le communiqué était peut-être censé nous informer ? » L’association juge que les responsabilités ministérielles « auraient dû faire réagir » les ministres de l’Écologie, des transports, de la Mer et de la Pêche « depuis plusieurs semaines ».

« Imaginons les mêmes manquements avant l’élection présidentielle, les réactions auraient vraisemblablement été plus réactives ». Pourtant l’État français a dénombré trois ports refuges : « Le Havre, Cherbourg et Brest ».
« Il a fallu dix années pour prendre cette décision et au moment de les utiliser, personne n’est capable de la prendre, » glisse Mor Glaz.

« Nous savions que le MSC Flaminia transportait des marchandises dangereuses, » souligne Jean-Paul Hellequin, président de Mor Glaz et expert en sécurité maritime. « C’est bien pour cela que tous les moyens doivent être mis à la disposition de l’armateur du MSC Flaminia et de la société de sauvetage, pour éviter le naufrage de ce navire et de sa cargaison ».

« Les produits transportés sur les navires sont plus ou moins connus, mal répertoriés, y compris lorsque le navire a chargé dans un pays qui impose ses règles de sûreté et de sécurité au monde entier ». Les États doivent garantir y compris dans les eaux internationales, la sécurité des hommes, des biens et de l’environnement.

« Par manque de volonté et de prise de responsabilité depuis 26 jours, laissera-t-on sombrer ce navire et sa cargaison ? » Mor Glaz réitère « la demande d’autoriser un abri ou un refuge au MSC Flaminia. »

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.