Trois candidats nationalistes aux élections en Galice ?

0
2
Représentants de Terra Galega et Compromiso por Galicia

Le pacte de Terra Galega avec Compromiso ouvre la possibilité que les deux camps issus du BNG se réunissent finalement. Anova, en outre, ouvrira un dialogue pour se présenter conjointement avec le parti de la gauche de la gauche, Esquerda Unida.

Anova-Confrérie Nationaliste est ouvert à un dialogue pour une coalition électorale. Compromiso por Galicia, un autre parti né des suites de la scission du BNG, ainsi que Esquerda Unida-Les Verts sont des colistiers potentiels.

La principale personnalité publique de Anova, Xosé Manuel Beiras, lors d’une conférence de presse où il a demandé que la centrale à gaz de Reganosa soit implantée hors de la ria de Ferrol, a annoncé aujourd’hui qu’il n’excluait ni de commencer des négociations avec les communistes de Yolanda Díaz, ni les reprendre avec Compromiso por Galicia, un parti plus à droite. Au sein d’Anova se trouvent des militants de groupe altermondialiste Encontro Irmandiño et du Front Populaire Galicien, communiste.

Les discussions des altermondialistes avec Compromiso por Galicia ont commencé même avant la création de cette coalition. Toutefois, Anova a préféré attendre son assemblée constituante avant de formaliser quelque alliance que ce soit.

Terra Galega, terre galicienne

Au jour d’aujourd’hui, un pacte entre Anova e Compromiso es assez improbable, surtout depuis que Compromiso a rendu publique son alliance avec Terra Galega. Bien que les deux organisations aient des militants en faveur d’un pacte, il est compliqué de rendre compatible dans un même programme le discours anticapitaliste d’Encontro Irmandiño et de FPG avec l’idéologie de centre- droit de Terra Galega. Il semble hors de question qu’apparaisse également sur la même affiche Esquerda Unida.

Par conséquent, le vote nationaliste aux prochaines élections galiciennes sera plus divisé, puisqu’en plus du BNG se présenteront probablement deux nouvelles formations galicisantes. Le plus à gauche, Anova, avec un pacte possible avec EU, et plus au centre Compromiso et TeGa, dont les militants pourront choisir le candidat de Compromiso dans des primaires, mais que n’intégreront pas formellement le parti avant le résultat des élections.

Tous ces mouvements se produisent avec en toile de fond la réduction des députés à 61 qui sera imposée par le Parti Populaire de Galice (PPdeG). Malgré des protestations de l’opposition face à une réforme qui favorise les conservateurs, il sera plus difficile d’obtenir un député au Palais de l’Hórreo, siège du Parlement galicien.

Dans les dernières élections, TeGA a obtenu 18.000 voix, Esquerda Unida plus de 16.000 et FPG presque 3.000. Pour entrer au Parlement galicien, il faut dépasser les cinq pour cent des suffrages.

Traduction du Galicien pour 7Seizh : Sandrig Ar Gall

Article original : http://www.galiciaconfidencial.com/nova/11199.html

Cet article est tiré du webmag galicien galiciaconfidencial.com avec qui 7Seizh a un accord de coopération.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.