Home Actualité Information Bretagne - 7seizh.info Robin des Bois : Le MSC Flaminia contient 45 tonnes de PCB

Robin des Bois : Le MSC Flaminia contient 45 tonnes de PCB

L’association Robin des Bois a parcouru l’inventaire complet des matières dangereuses embarquées à bord du MSC Flaminia. Il n’y aurait aucune matière radioactive déclarée sur le porte-conteneurs remorqué au large des côtes bretonnes, après les explosions et les incendies qui l’ont secoué samedi 14 juillet.

MSC Flaminia Havariekommando
MSC Flaminia @ Havariekommando

L’association Robin des Bois souhaitait une expertise radiologique pour déterminer la présence de matière radioactive à bord du MSC Flaminia. L’inventaire des produits dangereux transportés par le porte-conteneurs n’en fait pas mention. Maritime Bulletin a publié une liste et s’interroge : « Ce n’est pas étonnant que l’équipage a fui le navire et que les États européens craignent le MSC Flaminia. »

« La grosse surprise est la présence de deux conteneurs de déchets de polychlorobiphényles (PCB) à bord, hors de la zone endommagée, » annonce Robin des Bois. « Les PCB sont interdits de fabrication et d’utilisation dans le monde entier ». Ce produit était utilisé dans les transformateurs électriques sous l’appellation pyralènes.

« Selon les informations transmises par le Groupe Trédi, les quarante-cinq tonnes de PCB sont destinées à être traités dans l’unité spécialisée de Saint-Vulbas dans l’Ain, » précise Robin des Bois. « Les déchets, sous forme liquide et faiblement pollués aux PCB, proviennent du Mexique. Ils ont été chargées sur le MSC Flaminia à Charleston (Etats-Unis) ».

L’association s’étonne que les États-Unis exposent l’environnement marin aux risques avérés du transport et exportent des déchets dangereux en Europe. « L’exportation des États-Unis vers l’Europe n’est pas illégale à condition de respecter la convention de Bâle sur les mouvements transfrontaliers de déchets dangereux, mais elle est illogique ». L’opération d’importation et d’élimination des PCB en France est placée sous la tutelle du programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) « car le Mexique ne dispose pas d’installations d’élimination adaptées. »

Le commandement des urgences maritimes allemand a indiqué (CCME) « la présence de deux conteneurs de nitrométhane à bord du MSC Flaminia, » dimanche 26 août. Des spécialistes examinent le porte-conteneurs et transmettent leurs rapports aux autorités européennes. À l’issue, elles se prononceront sur l’autorisation ou pas du porte-conteneurs de traverser la Manche pour rejoindre la mer du Nord.

Le temps ne joue pas en faveur du MSC Flaminia, actuellement. La « bombe flottante » n’a toujours pas obtenu la permission de rejoindre un port ou un abri. La coque a subi des dégâts qui fragilisent jour après jour sa structure. La météorologie pourrait placer le navire dans des conditions difficiles. Si les deux facteurs venaient à se conjuguer, le MSC Flaminia pourrait se trouver dans une situation très délicate, voire extrême et sombrer avec les matières dangereuses,  les 1 247 tonnes de fioul lourd et les 680 tonnes de diesel que contiennent ses soutes. Le porte-conteneurs en remorque se situe à environ 100 km des côtes du Finistère-Nord.

NO COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
7seizh.info

GRATUIT
VOIR