Aéroport Notre-Dame des Landes : verdict 1 et 2 mois avec sursis

Dans l’affaire de violences à Notre Dame des Landes le 21 juin dernier, les sentences ont été rendues publiques.

Sylvain Fresneau, président de l’association des agriculteurs concernés par le projet d’aéroport, vient d’être condamné à un mois de prison avec sursis pour violences sur les gendarmes mobiles. Sylvain Fresneau avait reculé avec son tracteur en direction des gendarmes mobiles, et le tribunal a qualifié la manœuvre de violence avec arme. Me Lemoigne, l’avocat de Sylvain Fresneau, a déjà annoncé que son client ferait appel « C’est un jugement d’apaisement, mais il ne nous satisfait pas ». Le tribunal n’a cependant pas retenu la demande de la procureure, une interdiction de manifester pendant une année à Notre-Dame des Landes, qui avait soulevé une vague de protestation contre une atteinte aux droits élémentaires de l’homme.

La relaxe a été donnée à Clément, le jeune militant poursuivi pour avoir frappé un gendarme faute de preuves, qui a tout de même été condamné à deux mois avec sursis pour refus de prélèvement ADN. Une incohérence supplémentaire dans un dossier de la partie civile peu clair.

1 COMMENT

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.