DOUX: selon Alain Marchal maire de Sérent (56) le secteur Sérent-Pleucadeuc-La Vraie-Croix a été sacrifié

118 emplois supprimés sur 178 à Sérent, 265 sur 400 à Pleucadeuc, l’usine Doux de La Vraie-Croix fermée purement et simplement, le plan de reprise de Doux choisi par le tribunal de Quimper hier lundi est une catastrophe pour l’Est du Morbihan. Alain Marchal, maire de Sérent, donne, pour 7Seizh, son sentiment sur ce qui s’apparent de plus à plus à un « sacrifice social ».

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.