Une liste nationaliste à Vannes pour les municipales de 2014 ?

9

Le processus est lancé : une liste nationaliste bretonne est en préparation pour défier David Robo, l’opposition socialiste et les alternatifs de Vannes Projet Citoyen (VPC) en 2014 lors des élections municipales à Vannes (56). Initié par l’indépendantiste Bertrand Deléon, cette liste entend, au minimum, rééditer les 5% réalisées par la précédente liste nationaliste en 2002.

 

9 Commentaires

  1. Je trouve au contraire que c’est une bonne idée. Il est plus que temps que les indépendantistes bretons s’émancipent tant des partis que du peuple français, or cela ne se fera jamais en partant avec une liste française.

    Une municipalité bretonne permettrait de faire la preuve de sa capacité à gérer en cas de victoire, cela serait aussi bien sûr une porte ouverte pour la mise en application de vos idées.

    N’est t’il pas temps de fédérer les composantes d’Emsav autours d’une cause commune et d’aller de l’avant avant que l’assimilation française rampante ne fasse son oeuvre?

    Je veux pas passer pour un donneur de leçons, mais vu de l’extérieur il semble vital pour vous de vous unir si vous ne voulez pas disparâitre au cours de ce siècle.

    Salutations et amitiés d’Euskal Herri!

  2. c’est vrai que vu son incroyable score aux législatives Bertrand Deleon est le mieux placé pour faire rater une telle initiative. Si les gens ne votent pas pour lui c’est par ce qu’ils ne comprennent rien..

    • En même temps, il a permis à des revendications bretonnes claires et pertinentes de passer devant plusieurs partis français aux législatives, élection à laquelle faire plus de 5 % relève de l’exploit. Je l’ai vu tenir tête aux gros candidats UMP, PS, etc. devant une salle de plus de 500 personnes, acquises à leurs idées, il fallait le faire. Paris ne s’est pas fait en un jour, elle ne sera pas contrée en 1 jour non plus.
      On peut toujours critiquer et démolir, c’est toujours plus facile !

  3. l’Union avec Qui Victor Galloun ?
    Paul Molac a été élu sous l’étiquette de gauche (PS-Verts-UDB)
    ou pas ?

    de plus où est il écrit que Bertrand Déléon est à gauche?
    independantiste oui .

    • Non, certes, il n’est pas de gauche, c’est évident puisqu’il a participé à la rédaction du dictionnaire unilingue breton d’An Here et qu’il a le soutien de la terroriste d’ultra-gauche Joëlle Aubron.

      Pas de gauche mais d’ultra-gauche, ne lâran ket.

  4. La gauche nationaliste se tire une balle dans le pied à vouloir y aller tout seul. L’élection de Paul Molac a montré avec réussite que l’Union faisait la force.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.