Procès Charlie Grall : le procureur demande 2 ans avec sursis

17h24 : exclu 7Seizh : Le tribunal s’est retiré depuis 3 heures pour délibérer.

Treize ans après les faits, le journaliste breton Charlie Grall est jugé dans l’affaire du vol d’explosif de Plévin. Ce vol aurait été commis, selon l’accusation, par un commando mixte de l’ARB (Armée Révolutionnaire Bretonne) et de l’ETA Basque. Charlie Grall a toujours clamé son innocence dans ce vol, arguant de son activité de journaliste qui l’aurait amené à s’intéresser à l’ETA. La cour, lors des premières journées à rappelé qu’aucune preuve ni aucun témoignage ne relie Charlie Grall au vol d’explosif de Plévin. Aucune preuve, « à part un bref rendez-vous avec des militants basques » souligne l’accusation.

A noter que journaliste professionnel, Charlie Grall souhaitait interviewer ETA comme d’autres journalistes interviewent parfois le FLNC ou des djihadistes.

Dans le procès en appel qui se tient à Paris devant une cours d’assise spéciale (cour composée uniquement de magistrats), le procureur a demandé ce matin une peine de deux ans de prison avec sursis, alors que le journaliste carhaisien avait été condamné à 6 ans d’emprisonnement en première instance.

Cette après-midi les avocats de la défense plaideront l’innocence de Charlie Grall. Le verdict sera rendu dans la soirée.

3 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.