Notre-Dame-des-Landes, semaine sans carburant du 3 au 10 décembre : vers l’assaut final ?

Les rumeurs vont bon train autour de Notre-Dame-des-Landes depuis deux jours. En effet, vendredi 30 novembre le préfet a pris un « arrêté portant interdiction temporaire de transport de carburant » sur le territoire de Notre-Dame-des-Landes et de Vigneux-de-Bretagne. A cela sont venues s’ajouter les rumeurs de familles de gendarmes annonçant qu’une opération d’assaut sur la zone squattée était envisagée après le 5, et il n’en faut pas plus pour mieux comprendre une interdiction unique du 3 au 10 décembre. (voir le document). Un second arrêté portant interdiction temporaire de transport d’explosifs, produits inflammables, feux d’artifice a été pris le même jour (voir le document)

Après une semaine d’effets d’annonces de la part du premier ministre Ayrault, la discussion ne prend pas le même sens partout. A Notre-Dame-des-Landes côté zadistes et paysans, les échanges se font sous forme de grandes assemblées générales où chacun peut prendre librement la parole et exposer ses idées.

Mais côté Premier Ministre et ses représentants, discussion rime avec force de l’ordre en mission longue durée. Les heurts n’ont pas cessé même s’ils ne sont plus relayés par les médias. Et avec l’arrêté préfectoral pris, il semble bien qu’une opération d’envergure d’éradication de la contestation soit la forme de discussion choisie pour faire accepter la construction d’un aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

En réponse, les Zadistes appellent tous ceux qui le peuvent à les rejoindre pour renforcer les rangs. L’Acipa appelle à un rassemblement mardi à 10h au Tribunal de Grande Instance de Saint Nazaire et jeudi à 10h30 au Tribunal administratif de Nantes.

César, vexé d’une résistance si insolente, arrivera-t-il à bout du désormais fameux village d’irréductibles sur la Lande de Bretagne ?

Demain, il fera jour. Affaire à suivre.

7 COMMENTS

  1. A Messieurs Hollande et Ayrault,

    Préparez-vous à des nuits blanches car la conscience collective et la contestation n’a jamais été aussi fortes et Notre Dame des Landes sera votre retraite de Russie, vous qui vous sentez si forts de votre armée d’occupation. A vouloir courir après les patrons du CAC 40, à vous pavaner en compagnie des pontes du Medef lors de leurs agapes en leur promettant une autoroute libéral sans péage (une autoroute Vinci bien sûr) où faire rouler leur profits, vous avez tourner le dos au peuple. Le peuple ne pardonne pas, n’oublie pas et il lui revient en dernier ressort de juger de la légitimité de ses représentants . N’oubliez jamais l’acte fondateur de notre république……

  2. Le ministère de l’intérieur gère en doublon cet état de guerre.
    Vals, ne sait pas faire la différence entre un kyste et une tumeur cancéreuse, même lorsque le cancer est en phase terminale et..
    Non seulement la tumeur de nddl est multipliée par trois en espace d’un mois, mais elle s’est propagée à 100 villes de France. Les manifestations ne sont pas encore importantes, mais dans 15 jours, l’interconnexion généralisée se fera autour de la tumeur centrale. L’hydre aura 101 têtes,
    Vraiment Vals n’est pas un bon médecin, et sa potion, sera son échec patent
    D’autre part
    D’autre part, les représentants de l’ordre, depuis le ministre, le préfet ne sont pas très regardants sur le respect de la législation relative aux engins de manutention. En effet, il est expressément stipulé qu’un engin télescopique ne peut être utilisé avec du personnel que si cet engin est équipé d’une nacelle avec les commandes prévues à la fabrication en usine sur la nacelle. La raison en est simple : il ne faut pas qu’une personne autre que celle qui est dans la nacelle puisse faire déplacer celle-ci.
    On peut voir que devant le préfet, le fonctionnaire en charge de déloger les occupants dans un arbre, est dans un godet, certes avec une ligne de vie, mais il ne commande pas l’engin dont le conducteur au sol ne peut voir les contacts avec l’arbre ou autres.
    Cela a eu pour conséquence que pendant le mois d’octobre, un autre utilisation d’un engin télescopique de la sorte à conduit l’opérateur à agiter l’arbre sur lequel un garde mobile tentait de monter ce qui à aboutit à la chute de 6 m de haut ce fonctionnaire avec conduite à l’hôpital.
    Le respect des lois sont peut-être à sens unique aujourd’hui.
    La justice : indépendante ?
    Non si elle juge maintenant, car l’arrêté préfectoral indique clairement qu’il aura droit le 5 décembre de détruire ce qui existe depuis le 17 décembre. Il préjuge que les magistrats lui donneront satisfaction le 4. Cependant, ce n’est qu’un référé, et ne sont jugées dans ces conditions, que des affaires simples, ne pouvant donner à contestation. Et ici, nous ne sommes pas dans ce cas. Le premier Ministre, a nommé une commission de dialogue, des commissions techniques, et reculé de 6 mois le début des travaux. Le projet est contesté dans la France entière, sur son bienfondé même. Les zadistes, ne partiront pas, ils vont rester dans des tentes ? Même un jugement ordonnant la destruction de ce qui viens d’être construit ne résoudra, ni ne calmera le problème. Le juge doit normalement renvoyer au fond, afin de pouvoir l’ensemble du dossier
    Tout cela est fait pour que ce projet ne passe pas à la trappe des projets du SNIT du fait qu’il est déjà engagé.
    Il n’est pas engagé mais du sang coule déjà.

    • tout travail en hauteur nécessite une habilitation après un stage (court), les mobiles et autres crs sont-ils dans la loi. Il est urgent d’envoyer l’inspection du travail…

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.