Julien Landfried : un ultra-jacobin distancé dans une législative partielle

2
3

Une législative partielle était organisée ce dimanche dans les Hauts-de-Seine suite à l’annulation par le conseil constitutionnel du précédent scrutin pour “non respect du code électoral” (le suppléant de l’UMP Patrick Devedjian était déjà suppléant d’un sénateur).

En lice, outre Patrick Devedjian, l’ultra-jacobin Julien Landfried qui portait les couleurs du MRC (le mouvement de Jean-Pierre Chevènement) et avait l’investiture du Parti Socialiste et le soutien d’Europe Ecologie Les Verts (EELV).

Julien Landfried se distingue par ses prises de position contre le “communautarisme” (notamment breton, basque, corse, occitan, etc…) et est l’un des membres fondateurs de “l’Observatoire du Communautarisme” dont il est toujours directeur. Ce site (actuellement en panne) contient toute une littérature de type “complotiste” sur les divers communautarismes sensés menacer “la République” et leurs soutiens internationaux. Les “communautarismes régionaux” seraient, selon l’Observatoire inspirés, financés et téléguidés par  “un organisme allemand” qui piloterait en sous-main “la mise en oeuvre de la charte des langues régionales et minoritaires partout en Europe”, etc… dans le but avoué “d’affaiblir la France”.

Julien Landfried est ce dimanche avec 32,52% des suffrages, largement derrière Patrick Devedjian (49,82%).

Le soutien d’Europe Ecologie Les Verts, aux positions fédéralistes voir autonomistes en Bretagne, en Corse, en Occitanie et au Pays Basque, à un candidat aussi jacobin est surprenant. Ceci démontre, encore une fois, le peu d’intérêt, au niveau français, au sein d’EELV pour les questions des autonomies locales face à la stratégie “d’Union de la Gauche”.

2 COMMENTS

  1. Cela résume clairement la situation politique hexagonale. Quant à M. Landfried, son passé chevènementiste et jacobin lui collera certainement longtemps à la peau, même s’il essaie de prendre l’habit policé du PS.

    • Certes, certes, un jacobin de moins. Mais il ne faut pas oublier que beaucoup d’électeurs se contrefichent de cela quand ils vont voter.
      J’irai même plus loin si ce sinistre individu s’était présenté en Bretagne, il y aurait eu suffisamment de “staoters” pour lui accorder des voix. Pour cette élection, je pense plutôt qu’il faille regarder vers le stupide affrontement “Droite-Gauche” qu’autre chose. Je ne pense hélas pas que les électeurs des Hauts de seine aient pris en compte le pédigrée de ce “gentil” monsieur, les considérations jacobines étant bien loin dans ce département…

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.