Patrick Le Lay : « Je suis profondément indépendantiste »

Le numéro de janvier 2013 du mensuel Bretons retranscrit les propos de Patrick Le Lay au micro de Nathalie de Broc sur les ondes de France Bleu Breizh Izel le 24 novembre dernier.

Patrick-Le-Lay

 

 » On vit dans des mensonges, par exemple celui de la République française belle, unique et indivisible portant la liberté au monde avec cette devise: liberté, égalité, fraternité. La République française n’est ni libérale, ni égalitaire, ni fraternelle. Si elle l’était, il n’y aurait pas besoin  d’écrire ça sur tous les frontons publics. Je ne dis pas que ce n’est pas un joli principe, mais ça n’a jamais été appliqué et surtout pas en Bretagne… On détruit le corpus des langues régionales en France comme le breton et le basque. Ce sont des langues très anciennes. Le français est une langue magnifique mais elle est artificielle. Elle date de l’édit de Villers-Cotterêts en 1539. Comme il fallait unifier un pays, il fallait unifier une langue. Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut tuer des langues qui ont deux mille ans d’existence derrière elles. Mais la faute à qui ? Aux Bretons. Ils n’avaient qu’à la défendre.

Je suis profondément indépendantiste. Je pense que la France est un pays qui ne fonctionne pas. Dans le cadre européen, je pense que nous devons aller vers des régions et pas des nations. La nation française est un concept qui est faux, c’est un mythe auquel se raccroche un pouvoir centralisé. C’est aux hommes et aux femmes de prendre conscience qu’ils vivent dans des schémas qui ne sont pas les bons, que le système jacobin centralisateur est un système dépassé… ».

24 COMMENTS

  1. Allez, hop, qu’est ce que je disais ! Patrick Le Lay flingué par des « militants » bretons … Y a pas à dire ça vole très haut dans l’emsav….
    En face, ils peuvent dormir sur leurs deux oreilles.

  2. « bzh2235445644@bzh.fr », c’est entendu, n’est pas supporter de football et gros bras tendance « facho ». Il répond au billet, malgré tout…Si ce n’est pas là, la misère : Etre aussi méprisant pour le Breton de base que Patrick Le Lay finalement et faire mieux, en nous insultant. Tu es tout aussi crédible que Le Lay finalement, question ego. Lui est de droite, toi de gauche. C’est idiot mais c’est tellement Breton, la désunion avant l’intérêt général de la Bretagne.

  3. Patrick Le Lay parle à nouveau d’indépendance, c’est très bien, c’est d’abord chez lui une question d’ego tout en étant un hommage à son père ‘Gwen ha du’. Mais depuis 1988 et sa nomination comme PDG de TF1 (il y a 24 ans), quel est son bilan pour la Bretagne ? Il a fait preuve d’une arrogance absurde avec le CSA, ce qui ferma définitivement la porte du succès à TV Breizh, qu’il avait pourtant créée ! Il a refusé d’aider l’équipe de Bretagne de football, l’une des vitrines de l’image de la Bretagne, de se développer, tout en la méprisant. En fait, Patrick Le Lay n’est-il plus qu’un ‘has been’ ? Effectivement, qu’il se présente aux élections, qu’il mène un mouvement, il peut le financer avec son ami Pinault… qui a jusque là soutenu Chirac et Sarkozy. Les paroles de Patrick le Lay sont sans consistances et ils méprise les Bretons plus qu’autres choses. Nous attendons les affiches de campagne pour l’indépendance financées par François Pinault. Ce sera autre chose qu’un ‘Gwen ha du’ folklorique à Venise…

  4. Ce qui dérange chez Le Lay, c’est qu’il se fiche complètement des Bretons de base. Régulièrement, il nous sort deux-trois trucs sur le « système jacobin » qui marche de travers, ce qui est l’art d’enfoncer les portes ouvertes. Critiquer le système, c’est quand même gonflé, quand on s’y vautre depuis 30 ans.

    Et il propose quoi au fait, à la place, Le Lay ? Des patrons du Cac40 ? Du foot ? La culture à la mode TF1 ? Les contrats de travail précaires ? Bernard Tapie ? Mais il en faut bien plus pour occuper le temps de cerveau disponible des Bretons !

    Et les gens qui répondent au billet… Des supporteurs de foot et des gros bras tendance facho. Quelle misère…

  5. David Lemoine Carat aime visiblement beaucoup les gens qui ferment leur gueule, les soumis, les amnésiques, les profiteurs, les traîtres et tellement d’autres encore. Les roues tournent. Parfois trop vite pour épargner les donneurs de leçon bien propres sur eux issu du formatage colonial. Sérieux.

    • Pourquoi diable est-il toujours question de Bretagne et de bretons?
      Cela veut dire que les bretons , à tord ou à raison, ont la conviction de former une nation annexée par les armes et assimilée par la langue, il fait dire que les bretons viennent pour nombre d’entre-eux de l’ile de Bretagne et non de Corèze, plus proches des populations nordiques que méditerranéennes.

  6. Si on peut comprendre aisément qu’il secoue les bonnes consciences de gauche du « mouvement breton » comme on le lit déjà ici, on peut néanmoins penser que ses paroles auront plus d’écho que quelques dizaines de jeunes mal fagotés et autres barbus en kabig déambulant dans des processions qui rameutent au mieux trois mille personnes qui ne savent pas quoi faire le week-end. Dont acte.

  7. Bravo ! voilà quelqu’un qui ose briser l’omerta sur le sujet de l’indépendance. Quand on pense à tous ceux qui se proclament indépendantistes quand ils sont … dans un pub en Irlande ou un bar au Pays basque et qui, dès revenus en Bretagne, ne disent plus un mot. Donc bravo à Patrick Le Lay (et bien évidemment ses pires critiques vont venir du « mouvement breton » comme d’hab.)

  8. Dans le même magazine il avait dit « profondément » qu’il n’en avait RIEN A FOUTRE de l’équipe de Bretagne. A-t-il aidé à chercher du financement pour l’équipe ? Il est resté sourd aux appels, comme son ami François Pinault ! TV Breizh a été un fiasco car il a été d’une arrogance rare avec le CSA. Pourquoi ne s’investit-il pas en politique en Bretagne, pour l’indépendance ? En fait, il méprise le Breton du peuple que nous sommes. Que cherche t-il ? Cet ex-Bouygues est un baltringue qui ne parle que pour lui-même. Il avait une « puissance » qu’il n’a pas utilisé. Il ne sert plus à rien. Il dessert la Bretagne.

    • Ça a déjà été le cas, mais tous les ploucs de « l’emsav » lui ont chié dessus, l’accusant de vouloir faire de l’argent sur le dos de la langue bretonne (comme si c’était possible). Pas de manifs organisées par le CCB pour que TV Breizh ait sa fréquence hertzienne, parce que pour un tas de gogo ayant parcouru Marx une télé privée c’est mal (Diwan est privée aussi). Donc le mécène en question, je crois qu’il est un peu blasé.
      Et toi sinon, qu’attend tu pour la mettre en place cette chaîne télé brittophone / gallésante?

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.