‘En Sardaigne la pratique de la langue sarde recule”

2
5

Antonio, jeune sarde en visite en Bretagne, a accepté de répondre aux questions de 7Seizh sur la réalité sociale, politique et linguistique actuelle en Sardaigne.

7Seizh : Antonio, où en est la langue sarde actuellement ?

Antonio : Le problème du Sarde est qu’il existe une multiplicité de variété dialectale. Par exemple, je suis de l’intérieur des terres et j’ai vraiment du mal à comprendre le Sassarais  (au Nord-Ouest ND7). On parle actuellement de l’introduire dans les écoles mais quelle variété enseigner ? De plus les professeurs ne peuvent pas être interchangeable. Un prof du sud ne peut venir enseigner au nord par exemple, car les différences dialectales sont vraiment énormes. De surcroît, ils existent d’autres langues en Sardaigne : le Catalan à l’Alghero par exemple, qui est assez vivace (des catalans sont arrivés au XIVè siècle dans ce port du Nord-Ouest de l’île -Nd7)

7Seizh : Les jeunes parlent-ils le Sarde ?

Antonio : Cela nous arrive entre nous, mais l’Italien est la langue dominante. Je parle parfois Sarde avec mes parents mais la langue de la famille est l’Italien. La pratique de la langue recule sérieusement.

7Seizh : Au niveau politique, quel est le poids réel des nationalistes ?

Antonio : Assez faible, aux dernières élections ils ont dû faire 3% je crois. Au Nord leur implantation est traditionnellement plus forte. Mais dans l’ensemble le paysage politique en Sardaigne est le même que dans le reste de l’Italie.

2 COMMENTS

  1. Mat e tlefe bezañ gouzout Sardeg evit deskiñ al Latin. Nes-tre eo an div yezh-se an eil ouzh eben hervez kont. Lennet am eus war wikipedia e vefe 1 350 000 sardegerion. Enorapl eo. Yac’hoc’h eo o yezh eget hon hini.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.