L’Ukraine célèbre le Jour de l’unité historique

Il y a près d’un siècle (en 1919), la République populaire d’Ukraine et la
République populaire d’Ukraine occidentale devenaient un seul et même État.
L’unification des deux républiques fut marquée par la signature publique de l’Acte
d’unification sur la place Sainte-Sophie, à Kiev. 94 années ont passé et la nation
ukrainienne célèbre cet épisode notable de son histoire avec de nombreux évènements
de masse.

Historiquement, ces moitiés ont souvent appartenu à différents empires. Par
exemple, avant la signature de l’Acte d’unification, les territoires occidentaux et
orientaux étaient respectivement sous domination austro-hongroise et russe. Le Jour de
l’unité nationale de l’Ukraine est l’une des fêtes les plus importantes du pays. Il
marque la réunification de toutes les terres sur lesquelles la nation ukrainienne a
résidé dans le cadre d’une souveraineté unique, et constitue l’une des fêtes
historiques les plus importantes, au même titre que le Jour de l’indépendance, qui est
célébré le 24 août.

En 2013, des manifestations et concerts de célébration thématiques, mettant en
vedette les couleurs nationales – bleu (pour le ciel) et jaune (pour les champs de blé
mûr), vont avoir lieu non seulement en Ukraine, mais aussi dans les pays baltes, au
Canada et en Allemagne.

Les évènements de masse organisés à Kiev incluaient la traditionnelle chaîne
humaine, reliant les rives du fleuve Dniepr – la principale artère de l’Ukraine, qui
marque la division de l’État en ses moitiés occidentale et orientale. Enveloppés dans
des drapeaux nationaux bleus et jaunes, les participants à cette manifestation se
tiennent la main pour symboliser l’unité des deux moitiés de ce pays d’Europe de l’Est.

Des membres de l’élite politique ukrainienne se sont joints à cette célébration le
22 janvier 2013. Le Président ukrainien et les dirigeants des parties de l’opposition
Batkivshchyna, UDAR et Svoboda ont déposé des gerbes aux pieds des monuments des deux
activistes les plus déterminants dans la lutte pour l’unité et l’indépendance du pays :
le poète du 19e siècle Taras Chevtchenko, et l’historien et homme politique Mykhaïlo
Hrouchevsky.

Curieusement, deux jours plus tôt – le 20 janvier 2013, des manifestants ont défilé
dans les rues principales de Kiev en scandant :  » De l’Ukraine unie à l’Europe unie !  »
En outre, sur une carte de l’Europe moderne, des activistes politiques ont peint le
territoire de l’Ukraine de la même couleur que les pays de l’UE.

Fait notable, le 21 janvier 1990 – à la veille du Jour de l’unité – une chaîne
humaine avait été formée de Lviv, en Ukraine occidentale, jusqu’à Kiev, ville située
dans la partie centrale du pays. Au moins un demi-million de personnes avaient participé
à cet évènement, parallèlement à l’émergence du mouvement indépendantiste, dans ce
qui était alors la République soviétique.

WN-Ukraine.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.