Diffusion journaux : du mieux pour Presse-Océan, baisse pour le Télégramme

1

On a souvent tendance à l’oublier mais, outre Ouest-France,  il existe 2 autres quotidiens “papier” en Bretagne : Le Télégramme bien sûr mais aussi Presse-Océan/L’éclair pour la Loire-Atlantique (sud Bretagne).

Les chiffres de diffusion de ces deux quotidiens viennent de tomber. Dans un contexte difficile de crise générale de la presse, Presse-Océan tire son épingle du jeu en affichant une progression des chiffres de vente de 0,38% par rapport à 2011 (32 810 e/J contre 32 684 en 2011). Par contre le quotidien nantais est loin des chiffres de 2008 : 41 328 e/j

Le Télégramme, par contre, connaît une très légère baisse de 0,72% de ses ventes et ce malgré une politique d’extension vers l’est de la Bretagne. En 2008, les chiffres de vente étaient très largement inférieurs : 201 579 e/j.

Jadis cantonné à la Basse-Bretagne, les éditions du Télégramme arrivent désormais à Questembert (56) pour le sud et à Dinan (22) pour le nord. Dans ces secteurs la concurrence avec Ouest-France est d’ailleurs féroce, le Télégramme n’hésitant pas lancer des éditions spéciales dans ces secteurs durant une semaine afin de gagner un nouveau lectorat.

Ces résultats sont sans commune mesure avec l’effondrement de certains quotidiens “régionaux” : – 5,8% pour l’Est Républicain, -5,6% pour Nice-Matin et hexagonaux : -5,1% pour l’Humanité, -3,9% pour l’Equipe, -2,2% pour Le Monde. Ces journaux avaient déjà connu entre 2008 et 2011 une baisse spectaculaire (-15% pour le Parisien depuis 2008, -14% pour Nice-Matin et la Provence, etc…)

Notons qu’avec le retour des beaux jours reviendra une pratique sur laquelle les journaux bretons sont peu prolixes :  la “littoralisation de l’information”. En effet, en été avec l’afflux de touristes, certains journaux privilégient les informations locales des zones littorales et touristiques au détriment de l’intérieur des terres. C’est pourtant dans l’intérieur que se situent le coeur du lectorat de ces journaux de la “presse quotidienne régionale”, certaines familles étant abonnées depuis des générations.

1 COMMENTAIRE

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.