Kendalc’h : un championnat de Bretagne très ouvert en Excellence

1

Le championnat de Bretagne des cercles celtiques de la confédération Kendalc’h débutera dimanche 14 avril, à Vannes, par l’épreuve de danses traditionnelles au Tradi’deiz.

Confédération Kendalc'h Tradi'deiz 2013Le titre de champion de Bretagne de la confédération Kendalc’h sera très disputé cette année en Excellence. En 2011, Les Eostiged-ar-Stangala de Quimper Kerfeunteun (17,32) étaient sacrés pour quatre centièmes de points devant les Kañfarded Sant-Evarzeg (17,28). Les Rossignols avaient eu chaud aux plumes. L’an passé, les Brug-ar-Menez de Spézet (17.22) les ont coiffés sur le parquet pour trois centièmes de point. Un Tradi’deiz réussi autorise une moindre pression au Dañs Excellañs à Quimper, en juin.

Confédération Kendalc'hBrug-ar-Menez, « sans pression »
Champions en titre, les Brug-ar-Menez de Spézet (Finistère) se présenteront « sans pression » particulière. « Nous ne pensions pas à être sacrés champions de Bretagne l’an passé.  Nous devons assurer au Tradi’deiz pour ne pas être distancé au nombre de point, avant Dañs Excellañs, » confie Elisabeth Conan, présidente. « Comme les deux années passées, le titre va se jouer dans un mouchoir de poche ». Samedi 6 avril, le cercle celtique a participé à la Nuit de la Bretagne à Lille (Nord). « C’est deux gros week-ends en une semaine, » souligne la présidente. « Cette année nous avons intégré des jeunes pour stabiliser l’effectif ». Sacrés champions de Bretagne deux années consécutives (2001, 2002),  les Brug-ar-Menez pourraient récidiver (2012, 2013 ?).

Eostiged-ar-Stangala, « l’état d’esprit »
Les Eostiged-ar-Stangala de Quimper Kerfeunteun (Finistère) mènent la danse des trophées avec onze titres de champion de Bretagne. « C’est notre état d’esprit, présenter ce que l’on fait de mieux vis-à-vis des autres, » déclare Isabelle Quintin, chorégraphe. Les cercles celtiques d’Excellence présenteront de nouvelles danses traditionnelles imposées. Une découverte pour chaque participant et le risque « d’accentuer plus sur un point de la danse ou sur un autre ». Les notes acquises l’an passé permettaient au groupe des adolescents d’accéder à la 2e catégorie. « Ce n’était pas constructif de les faire monter. Une maturité technique est nécessaire pour le faire ». Les jeunes se présenteront en 3e catégorie pour conserver « l’ambiance et la motivation ».

Kevrenn Alré, « une belle prestation »
Forte de ses dix titres de championne de Bretagne en danse et des huit conquis par le bagad au championnat national des bagadoù, la Kevrenn Alré d’Auray (Morbihan) souhaite confirmer son statut. « La danse traditionnelle est toujours importante à la Kevrenn, » détaille Marie Le Cam, présidente. « Nous avons à cœur de bien figurer au Tradi’deiz (1e en 2012) et de conforter notre place (3e) obtenue en finale à la Saint-Loup l’an passé ». L’effectif est stable et des jeunes ont intégré le groupe des adultes. Les danseurs répètent depuis trois mois les danses traditionnelles et la chorégraphie. L’essentiel pour les danseurs est de réaliser « une belle prestation. » L’agenda est chargé pour le cercle celtique qui prépare une création culturelle bretonne-maloya avec l’Ile de la Réunion. Un voyage y est programmé en octobre prochain.

Kañfarded Sant-Evarzeg, « un effectif réduit »
Les effectifs des Kañfarded Sant-Evarzeg (Finistère) sont à la baisse cette année. « Nous ne sommes pas très nombreux et nous avons intégré des jeunes dans le groupe des adultes, » précise Jean-luc Barré, président. Le travail des danses traditionnelles a commencé en décembre. « Le niveau est très haut en Excellence ». Champion de Bretagne en 2004 et 2005, Les Kañfarded Sant-Evarzeg connaissent l’importance de l’épreuve du Tradi’deiz pour décrocher une place en finale, au festival de la Saint-Loup à Guingamp.

Mibien-ar-Mor, « un plaisir de venir »
Les Mibien-ar-Mor de Poissy (Yvelines) retrouvent la catégorie Excellence cette année. « L’’ambiance est bonne et ce que réalisent les danseurs me plaît beaucoup, » se félicite Jacline Lecaudey-Le Guen, présidente. « Nous n’avons pas trop de changement dans les effectifs ce qui nous permet de conserver une homogénéité dans le groupe. » Champions de Bretagne en 1978, la présidente juge que le maintien dans l’élite n’est pas facile : « Le niveau de danse a monté ces dernières années en Bretagne ». En juillet le groupe participera à un festival en Serbie et comme les autres années, « ce sera un plaisir de venir en Bretagne avec l’ensemble des danseurs. »

Kroaz Hent Gwengamp, « un groupe motivé »
« L’objectif est de rester en Excellence, » explique Céline Chaou, présidente des Kroaz Hent Gwengamp de Guingamp (Côtes d’Armor). « L’an passé nous avons frôlé la descente en 1re catégorie. Sans titre majeur, le cercle celtique espère se qualifier pour la finale à la Saint-Loup sur ses terres, à Guingamp. En phase de préparation du Tradi’deiz et de la création scénique, «  nous sommes motivés ». L’arrivée de nouveaux danseurs et la montée de trois adolescentes dans le groupe des adultes compensent les départs.

Bleunioù Sivi, « des jeunes prometteurs »
Les Bleunioù Sivi de Plougastel (Finistère) renouent avec l’Excellence, et se présenteront en 3e catégorie avec le groupe des adolescents. « Absents depuis 2010, nous aimerions goûter de nouveau à la Saint-Loup, » confie Anne-Cécile Derdoukh, présidente. La préparation au sein du cercle celtique se poursuit avec « un groupe de jeunes prometteurs, âgés de 12 à 16 ans. »  Certains ont débuté l’apprentissage de la danse bretonne en septembre dernier et feront leurs premiers pas au Tradi’deiz.

Breizh Nevez, « faire mieux »
Les Breizh Nevez de Mûr-de-Bretagne (Côtes d’Armor) intègrent l’Excellence cette année. « Le Tradi’deiz, c’est d’abord penser à se faire plaisir, » estime Thomas Jan, vice-président. « Nous espérons faire mieux que l’année dernière en finale (5e) ». Outre la compétition en salle, « le défilé dans les rues de Vannes et le final sous les remparts sont importants pour les danseurs. » Sept jeunes filles feront leur première apparition dans le groupe des adultes au Tradi’deiz.

Le Tradi’deiz est un moment important pour chaque participant. La compétition et le plaisir alterneront tout au long de la journée. C’est aussi le premier rendez-vous du championnat de Bretagne de la confédération Kendalc’h pour les cercles celtiques d’Excellence. Une bonne prestation permettra aux neuf prétendants d’envisager une participation à la finale au festival de la Saint-Loup à Guingamp, en juillet.

Participants au Tradi’deiz 2013

Poissy, Mûr-de-Bretagne, Moréac et Plougastel retrouvent l’Excellence.

Excellence. Bleunioù Sivi (Plougastel), Breizh Nevez (Mûr-de-Bretagne), Brug-ar-Menez (Spézet), Eostiged-ar-Stangala (Quimper Kerfeunteun), Kañfarded Sant-Evarzeg (Saint-Evarzec), Kevrenn Alre (Auray), Kroaz Hent Gwengamp (Guingamp), Krollerion Mourieg (Moréac), Mibien-ar-Mor (Poissy).

Les cercles celtiques de Morlaix et Rambouillet rejoignent la 1re catégorie.

1re catégorie. Danserien Bro Klegereg (Cléguérec), Eskell-an-Elorn (Landerneau), Korollerien-ar-Skorv (Lanester), Korollerien Montroulez (Morlaix), Festerion-ar-Brug (Pluneret), Kevrenn Bro Pelem (Saint-Nicolas-du-Pelem).

Les cercles celtiques de Savigny-sur-Orge, Paris et Montfort-sur-Meu font leur entrée en 2e catégorie. Nort-sur-Erdre (sabbatique) descend en 3e catégorie.

2e catégorie. Alc’houederien Kastellin (Châteaulin), Korollerien Laëta (Clohars-Carnoët), Bro Gwenrann (Guérande), La Pastourelle (Jans), Sterenn-ar-Goued (La Meaugon), Strollad-an-Tour-Iliz (La Turballe), Danserien Lann Tivizio (Landivisiau), Bro-ar-Ster Goz (Le Faou), Les Genêts d’Or (Malville), Cercle celtique montfortais (Montfort-sur-Meu), Dañserien Pariz (Paris), Cercle du Poudouvre (Quévert), Kan Vreizh (Rambouillet), Kelc’h keltieg Rostren (Rostrenen), Koroll Breizh (Savigny-sur-Orge).

Le cercle celtique de La Turballe s’était présenté pour la première fois, l’an passé, en 2e catégorie. Ils ont confirmé leurs prestations au Tradi’deiz et à Dañs 44. Le groupe participe officiellement à leur première année de concours.

Le cercle celtique de Sarzeau intègre la 3e catégorie.

3e catégorie. Tal-ouz-tal (Guehenno), Eostiged-ar-Stangala Ados (Quimper Kerfeunteun), Centre Anjela Duval (Paimpol), Bleunioù Sivi Ados (Plougastel), Kizhier Pluguen (Pluguffan), An Drouz Vor (Port-Louis), Galet’s Jade (Saint-Michel-Chef-Chef), An Dañs koz (Sarzeau), Cercle celtique de Vertou (Vertou).

4e catégorie.
Korollerien-ar-Vro (Bains-sur-Oust), Cercle des Iles d’Indre (Basse-Indre), Korollerien Benodet (Bénodet), Avant-deux du Rheu (Rheu), Cercle de Loudéac (Loudéac), Milinerien Ploveilh (Plomelin), Fleur d’Aulne (Saint-Alban), Ar Seiz Avel (Trappes),

Année sabbatique. Bugale-ar-Gwen Ti uhel (Argenteuil), Cercle Rivoalan-Cadoudal (Bourbriac), Ahès (Carhaix), Ar C’helvez (Les Ulis), Kelc’h keltieg  (Meriadec), La Calibournette (Nort-sur-Erdre), Korriganed Pañvrid (Pommerit-le-Vicomte), Bro Goz ar Milinou (Pont-Aven), Kerlenn Pondi (Pontivy), Groupe gallo-breton (Rennes), Ensemble du pays de Gouët (Saint-Brieuc).

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.