Le patrimoine des ministres bretons du gouvernement

Le premier ministre et ex-maire de Nantes Jean-Marc Ayrault (voir sa déclaration) déclare deux modestes maisons à Nantes et à Sarzeau estimées respectivement à 650 000 euros et 540 000 euros. Au quotidien il dispose de comptes courants approvisionnés à la hauteur de  20 000 euros plus d’innombrables « livrets ».

Benoît Hamon (voir sa déclaration) le chantre de la gauche jacobine du PS, détient, quand à lui, un modeste pied-à-terre à Brest (117 000 euros). Au niveau des comptes bancaires, le quotidien n’est heureusement très plébéien : plus de 5000 euros sur son compte LCL, presque 30 000 euros sur un PEL, Benoît Hamon vit comme un bourgeois mais n’est cependant pas dans l’excès.

On connaît enfin le prix estimé de la maison à Guidel du ministre de la défense et ancien président du conseil régional de Bretagne administrative (sans la Loire-Atlantique) Jean-Yves Le Drian ! 800 000 euros (voir sa déclaration). Pour quelqu’un qui n’a pas d’enfant, il y a de la place ! C’est le 15 du mois, votre compte est à zéro ? Celui à Jean-Yves Le Drian est lui à presque 17 000 euros, plus un autre pour ses bonbecs à 1840 euros. Au niveau des économies et des bagnoles, ça va, pas trop d’excès.

Stéphane Le Foll (voir sa déclaration) est, lui, propriétaire de 2 maisons. Pas des bicoques mais rien de bien richou non plus : 250 000 et 150 000 euros. Au niveau des comptes, il y a de quoi voir venir (23 000 euros de livret A) mais rien d’affolant non plus. En fait, on se demanderait presque où passe son salaire de ministre d’état.

La Le Branchu, par contre, ne se torche pas le derrière avec des bouts de tôle (voir sa déclaration) ! Une bicoque à Morlaix de 250 000 euros, une autre à Plougasnou à 200 000 euros, un appartement à Morlaix à 135 000 euros et l’otë des parents à Loudia en indivision à 60 000 euros, ça y va la classe ouvrière ! Et les comptes bancaires donc !  CMB 5593,22 euros, BNP 2 959,00 euros, CA 4 905,72 euros, BP 2 892,48 euros. Comptes épargne : CMB (livret bleu) (titres ordinaires) 26 344,71 euros, BNP (CEL) 5 384,00 euros CA (LDD) 10 176,69 euros, (CSL) 14 687,37 euros, (CEL) 15 621,81 euros.

Rien que pour s’acheter son rouge à lèvre, Marylise Le Branchu dispose de 4 comptes courants contenants, en tout, 16 350 euros !  Plus l’épargne, et allons-y les salaires bloqués des fonctionnaires. Avec son casse-croûte quotidien, elle pourrait en faire vivre des profs et des agents EDF ! Marylise Le Branchu est définitivement la plus riche des ministres bretons du gouvernement !

Espérons que les organisations syndicales sauront lui rappeler son train de vie lors des prochaines négociation salariales. Train de vie si éloigné du nôtre et si éloigné de la réalité du quotidien en 2013.

Au final, tout ces gens-là ne vivent définitivement pas dans le même monde, le même quotidien que le breton moyen. La maison achetée 110 000 euros et retapée sur 10 ans pour les plus chanceux ou l’appartement de 90 m² en location à vie, le compte à zéro au 5 ou au 15 du mois, les patates, les trois boulots pour s’en sortir, les reventes sur le Bon Coin. A nous l’austérité, à eux les comptes bloqués.

Bref, il y a des soirs où l’on a envie d’être populiste…

9 COMMENTS

  1. Le gouvernement joue un jeu très clair . Le Mali , hop plus d infos sur ce qui se passe en france ,,, le mariage pour tous idem , les médias ne parlent que de ça et en plus ça permet de diviser le peuple . L affaire cahuzac et rebelote y a plus que ça qui compte . Pendant ce temps la les entreprises ferment les unes après les autres , le peuple est pris à la gorge par les prélèvements obligatoires et les taxes de plus en plus lourdes et nombreuses . Mais ce n’est pas le soucis des médias ni du gouvernement

  2. En effet , on s en fou pas mal de savoir s ils ont une maison ou deux ou trois ( heureusement pour eux avec ce qu ils gagnent qu ils ont des maisons) . Par contre on se demande ou ils mettent leurs payes de ministres car pas grand choses sur les comptes . Et ils roulent tous avec des vieilles voitures . On les plaindrait presque . L affaire cahuzac n est pas un problème de patrimoine , c’est un problème de fraude fiscale . Et de ce côté la ils ont presque tous déjà eu des condamnations , le 1er ministre en tête . D ailleurs celui la il a forcément des intérêts financiers et politiques à ce que l aéroport de notre dame des landes voit le jour

  3. Même déception que les autres lecteurs concernant cet article. Pas besoin d’être pauvre pour être de gauche. Le patrimoine acquis légalement (investissements, économies, héritages etc) n’ont pas à faire l’objet de critiques. Que Mélenchon se permette ce genre de débilité, pourquoi pas. C’est de son niveau, mais quand même pas un journal breton…

  4. Cette réaction très populiste sur un site que j’affectionne particulièrement m’énerve;;;;;Je la comprendrais sans l’excuser d’autant plus volontiers si elle venait au troquet de Saint Pierre à Brest d’un de mes nombreux potes au RSA à 59 ans……Mais là, désolé, on est dans la démago pure et dure !

    Le patrimoine des ministres bretons (ni des autres ministres et/ou élus d’ailleurs) n’a rien de scandaleux ! Voudrions nous qu’ils soient en grosse difficulté financière, surendettés ou encore au RSA après une longue (pour certains) carrière politique et qu’ils utilisent leurs fonctions électives pour s’enrichir ? Non ! Nous serions les premiers à les condamner. Alors par pitié n’ayons pas cette réaction « franchouillarde » horrifiée face à l’argent. Je n’ai pas le sentiment que nos élus bretons de gauche ou de droite (et inversement) aient à rougir de l’argent ou des biens dont ils disposent.
    Je n’ai ni amitié politique ou autre ni affection pour eux et suis encore loin de leur modeste patrimoine et encore plus de leurs revenus mensuels d’élus…..de gauche bien sûr.
    Mais sauf preuve du contraire, ils n’ont volé personne, ont payé leurs (très lourds) impôts et ont le courage de vouloir encore aider à améliorer la vie de leurs concitoyens moins chanceux (ou courageux) qui n’ont ces temps ci pour seuls loisirs avec la complicité de la presse que de « charogner » ..Cà fait peut’être du bien à certains mais FOUTONS LEUR LA PAIX !…. et mettons nous nous même au travail…!

    Marylise Le Branchu dont je n’apprécie pas du tout le travail en matière de décentralisation n’a rien volé que je sache ? Alors d’où vient cet acharnement, de quelle frustration ? « Avec son casse-croûte quotidien, elle pourrait en faire vivre des profs et des agents EDF » On voit bien l’origine de cette stupide réflexion. Comme si les agents EDF et les profs (on a sans doute oublié d’autres fonctionnaires….dont j’a fait partie) étaient les plus à plaindre en France! Réveillez vous ! Ce sont des salariés des entreprises locales qui sont licenciés actuellement pas les fonctionnaires de l’état français non ? Ce sont nos paysans, nos éleveurs, nos pêcheurs qui sont dans la m…e,qui bossent 70 à 80 heures par semaine pour un salaire de misère alors un peu de décence s’impose non ?

    Cette autoflagellation permanente concernant l’argent est un mal français. Qu’il ne soit pas le nôtre en Bretagne ! Nous sommes bretons, différents donc, prétentieux peut’ être et le le revendique, parfois, arrogants, mais chaque jour de plus en plus debout face à notre avenir !
    Alors prenons celui ci entre nos mains, nivelons notre pays (la Bretagne) par le haut, aidons les plus démunis d’entre nous à s’enrichir au lieu de tenter d’appauvrir les plus veinards ou les plus compétents, favorisons nos entreprises bretonnes, louons nos entrepreneurs qui gagnent du fric en créant de l’emploi…., Réclamons enfin le droit de décider du destin de nos enfants et laissons ce voyeurisme malsain pour ne pas dire abject à une certaine presse française qui doit en avoir besoin pour vivre.

    Ni à gauche, ni à droite, breton et européen d’abord !

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.