Anne, héritière du Duché souverain de Bretagne, de retour dans son château de Nantes.

Effervescence sous le soleil ce samedi après-midi dans la cour d’honneur du château ducal de Nantes où se pressent des centaines de personnes pour assister au départ d’Anne et d’Isabeau, les deux héritières de François II, Duc de Bretagne, pour une visite à la belle cité de Guérande.

Entourés de dignitaires de la Cour, de musiciens et d’hommes d’armes, les 2 princesses quittèrent le château au son du Bro Gozh ( petite distorsion historique, pourrait-on dire…mais pour la bonne cause !) pour se rendre en procession à la cathédrale nantaise, suivies par des centaines de personnes.

Ce petit happening visiblement très apprécié par les participants et spectateurs était organisé par l’équipe de la Fête médiévale de Guérande dont le thème sera les 1er et 2 juin prochain « La joyeuse venue d’Anne de Bretagne à Guérande en 1488 ».

A noter aussi la présence de militants de Bretagne Réunie qui distribuèrent force tracts en faveur de la réunification administrative de la Bretagne provoquant de nombreuses réactions de soutien.

Guerande

11 COMMENTS

  1. ANNE, Notre Bien-Aimée Duchesse, a fait TOUT ce qui était (encore) en son pouvoir, pour sauvegarder, au MAXIMUM, l’Indépendance de SON, de NOTRE PAYS. Au lieu de cela, on nous enseigne, à l’école de la « république », qu’elle a « donné son pays à la france, en se mariant (de force, mais, ça, on ne le dit pas) avec son roi. Lorsque j’ai su cette Vérité, j’ai fermé, à l’école primaire, et définitivement, mes livres officiels d’Histoire, alors que je suis passionné de cette matière qui, heureusement, peut s’apprendre ailleurs, avec plus de Vérités !!!

  2. Très bonne initiative qui souligne les racines profondes des cités des Pays Nantais, Mée & Retz ancrées dans le sol breton.
    Les artisans de la propagande officielle pour l’ectoplasmique région pédélienne, bien que probablement encore déterminés à dilapider l’argent public, vont encore enrager.

    • DUCHESSE SOUVERAINE, pas sûr, puisque le DUC était le Chef de Nos armées, et que les ETATS, c’est à dire le PARLEMENT, étaient le CHEF de la NATION. Toujours est-il qu’à l’haure actuelle, AUX TERMES DES DES TRAITES ET TEXTE HISTORIQUES LEGAUX, Notre DUC est toujours Chef de NOS armées, et nos ETATS, ou NOTRE PARLEMENT, CHEF de NOTRE NATION !!!

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.