Publié le: sam, Août 10th, 2013

Maisons corses – pour Christophe Barbier : si c’est trop cher, il faut partir !

Soutenez 7seizh par Paypal
Partager
Tags
licence CC Manuguf

licence CC Manuguf

Le projet de statut de résident corse fait actuellement polémique. Pour les Corses, il est désormais devenu trop cher de se loger et de vivre sur la terre qui les a vu naître. Pierre Ghionga (« Pour protéger notre foncier, il faut un statut de résident ») et Paul Giacobbi (spéculation foncière) ont créé le débat par leurs déclarations sur le sujet. Les médias hexagonaux s’interrogent.

Dans un entretien au 6h30-9h d’Europe1 matin, Christophe Barbier, directeur de la rédaction du journal L’Express a déclaré à propos du projet de statut de résident et de la propriété en Corse :

“Dire à ceux qui sont nés dans une région, qu’il faut peut-être qu’ils aillent découvrir le monde et que si l’immobilier est un peu trop cher là où on est né et bien c’est l’occasion d’aller s’installer ailleurs (…) s’enrichir et revenir au pays à ce moment là avec les moyens d’acheter”

Un nouveau pas franchi vers cette société à deux vitesses, qui oblige les plus pauvres à s’expatrier pour vivre, pendant que les nantis investissent la place. Le nomadisme des plus pauvres au service des plus aisés n’est-il pas une des caractéristiques les plus marquées d’un capitalisme no limit  ? La forme actuelle du colonialisme ? A quand la liberté pour chacun de vivre et de travailler là où il est né ?

L’intégralité de l’intervention : 

 

A propos de l'auteur

Visualiser 76 Comments
Ce que vous en pensez
  1. Christophe Barbier, un homme à l’attaque facile et inutile, dont la critique n’est bien évidemment qu’à titre polémique, a encore fait parler de lui. En effet, dans une de ses funestes rubriques, dont il a le don d’écrire, il utilise les grands mots « la Corse aux corses du racisme anti-continentaux ». Une vidéo et non des moindres pour nous communiquer son avis sur le projet du statut de résident et de la propriété en Corse. Ses propos simplistes et dégradants, nous montrent juste la petitesse du personnage, une fois de plus. Il nous parle de richesse matérielle ? Et bien moi je vous parle de richesse culturelle, de cet attachement identitaire résidant dans le cœur de notre peuple. Je vous parle d’amour pour notre île. Mais malheureusement, les propos de Barbier ne sont pas les seuls brillants d’intelligence. En effet, à la lecture des commentaires de la vidéo de Barbier, un d’entre eux m’a interpellé… « La Corse n’en finit pas d’être un problème pour la République: banditisme, règlements de comptes, racket, nationalisme et indépendantisme, omerta, corruption, refus des lois républicaines, fraudes en tous genres, etc, etc. A mon humble avis il existe 2 façons, au choix, de régler le “problème corse”: – faire appliquer sans faille et sans le moindre laxisme la loi républicaine en faisant en sorte que Force reste à la Loi, – céder l’île pour l’euro symbolique à l’Algérie ou à la Libye, ces deux états partageant quelques us et coutumes et autres traditions antirépublicaines avec les Corses en général. Il existe peut-être une troisième solution qui ne manquerait pas d’intérêts: faire de l’île une vaste prison où l’on confierait à l’attention de ses habitants et plus particulièrement de ses truands, nationalistes et autres mafiosis.., les délinquants trafiquants et racailles en tous genres issus des quartiers de la métropole. Ils y seraient transférés avec armes et bagages, y compris leurs kalachs, afin qu’ils puissent s’y mesurer avec le banditisme et le nationalisme insulaire… A mon humble avis, ces caïras imploreraient rapidement la République de les rapatrier et on n’entendrait plus parler d’eux! » Quelle jolie plume, vous ne trouvez pas ? Quelles idées merveilleuses ! Ce courageux ne se serait pas lié d’amitié avec notre cher Manuel Valls ? Je vous laisse sur ces derniers mots, car en tant que « caïra » corse, c’est mon heure de racket et d’assassinat, (et fidèlement accompagnée de ma « kalach » bien entendu) https://www.facebook.com/unaterra.unacultura

  2. Nt20 dit :

    Partir ailleurs !!! Les Corses n’ont fait que ça pendant un siècle et demi (pour info il y’en aurait à peu près 2 millions dans le monde). Et ceux qui se sont enrichis ailleurs ne sont jamais revenus et n’ont jamais rien investis dans l’île (Si ! Pardon ! Ils ont construits des super grosses villas qu’ils ont vendus à des Continentaux).

  3. PADOVANI dit :

    Pitié pour Barbier, il ne sait ce qu’il dit, il ne sait même pas ce qu’il est !

  4. Catalì dit :

    Pardon mais…quel con !

  5. Encore un fatigue qui a rien compris Aux problemes Corse

  6. colombani gilbert. dit :

    ne plus achetez l express en corse.votre revue est trop chere pour nous pauvres corse.restez dan votre capitale de gaulois.

  7. Blin dit :

    N’en déplaise à Me Barbier de nombreux corses n’ont aucune envie de s’installer ailleurs pour des raisons évidentes de qualité de vie et surtout d’attachement à notre identité et à notre île. C’est là avant tout ,que réside notre principale richesse et c’est une notion qui échappe sans doute à ce monsieur, malgré sa culture et le prestige de son poste. Quand à découvrir le monde, merci pour cette invitation au voyage . Sachez qu’il nous arrive de partir aussi , sans attendre vos judicieux conseils. Ce ne sont pas les membres de la diaspora Corse qui me contrediront; je laisse à Mr Barbier et à ses talents journalistiques le soin d’évaluer la taille de cette communauté. En ce qui me concerne je préfère paraphraser Brassens : auprès de mon arbre je vivais heureux … Et je veux pouvoir choisir qui va partager. Ce bonheur avec moi . Quoiqu’il en soit, ces propos simplistes et rétrogrades , qu’il est difficile d’attribuer à une personne de ce niveau ( mais quel niveau?!? ) constituent une véritable insulte pour notre peuple et ses valeurs . Ils n’ont de place dans ce débat, qui ne concerne que les Corses, que pour renforcer notre desir de lutter contre la colonisation et “ghettoïsation ” des Corses .

  8. j’aime bien ce parisien qui a des cou…les derrière un micro seulement

  9. Mondoloni dit :

    Il va nous dire de partir, pour s’enrichir, de voir du pays et de revenir riche chez soi?! Il doit vivre dans le monde des Bisounours lui…ou tu t’enrichis en 2013 dans un monde en crise ? Et puis qu’il regarde les chiffes cet ignorant !! 300000 habitants en Corse à l’année et peut 2 millions de part le monde…et lui il va nous dire qu’il faut qu’on parte….pauvre ignorant ….de Paris ils ont tous plein d’idées….il compare sa région la haute Savoie et Annecy, à la Corse ! Faudrait surtout lui dire qu’il enlève son écharpe rouge en laine au mois d’août on le revonnaitra quand meme….il est Has Been….et qu’il aille s’enrichir l’esprit et voir d’autre chose, il verrait que pour l’été ils fabriquent au moyen orient de très beaux chech en lin…

    • Blin dit :

      Sur qu’en matière d’info , et cela malgré son job , ce mec n’est pas à la pointe. Je connais des vieux, qui sans jamais avoir bougé sont plus ouverts et plus intelligents ( faculté d’adaptation ) que ce t.d.c. Oups ! Je ne voulais pas dire de gros mots , pour ne pas redescendre à son niveau

    • herve, saint-nazaire en Bretagne dit :

      excellent la reference a l’echarpe rouge : il y a longtemps que je me faisais cette reflexion:” quand est ce qu’il va l’enlever cette foutue echarpe pourrie”

  10. Bernardi dit :

    Et laisser la corse devenir la côté d azur avec toutes les immondes constructions anarchiques qui ont détruit le rivage et le reste non merci mr barbier les corses ne laisseront jamais faire si la corse est ce qu elle est aujourd’hui hui c est parçe que les corses ont voulu préserver leur île de beauté mais la beauté. Mr barbier ne sait pas ce que c est il écrit des billets pour faire le buzz et être lu avec son petit esprit il ne peut passer que par ca

  11. Ce que vous ne comprenez pas Monsieur Barbier, c’est qu’on ne vous demande pas votre avis ! Ni le vôtre, ni celui de vos concitoyens.

  12. Kristol Barver dit :

    Tout est dit… Entre le monde voulu par Christophe Barbier et une vision du monde que l’on pourrait qualifier d’“enracinée” et “décroissante”, il y a un gouffre et même un abîme. Pour l’hyperclasse mondialisée tout individu/producteur/consommateur est interchangeable partout sur la planète et vivre et travailler au pays un slogan réactionnaire. Les gens sont comme les biens de consommation : ils doivent circuler et si possible à l’échelle du globe (Pourquoi manger des légumes locaux si on peut en manger venus par bateaux d’outre-mer ?).

    Dans l’Homme Nomade, Jacques Attali disait que la sédentarité n’a été qu’une brève parenthèse dans l’histoire de l’humanité et prophétisait (en vérité préconisait) le retour au nomadisme (individuel) pour le bien du Marché… On devine quelles sont les lectures de M. Barbier.

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser les expressions html suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Retrouvez 7seizh sur votre mobile où votre tablette Téléchargez l'application 7SEIZH.INFO

appstore L'application mobile pour Apple         playstore L'application mobile dans Google Play

Média participatif : contact(at)7seizh.info 0033 (0) 972 338 711 - regie.publicitaire(at)7seizh.info Mentions légales - Conditions générales d'utilisation

L’utilisateur s’interdit de manière non exhaustive :

- de diffuser des informations contraires à l’ordre public ou aux bonnes mœurs, - de détourner la finalité du service pour faire de la propagande ou du prosélytisme, de la prospection ou du racolage, - de publier des informations à caractère commercial, publicitaire ou constituant de la propagande en faveur du tabac, de l’alcool, ou de toute autre substance, produit ou service réglementé - de diffuser des contenus contrevenant aux droits de la personnalité de tiers ou présentant un caractère diffamatoire, injurieux, obscène, pornographique, offensant, violent ou incitant à la discrimination, à la violence politique, raciste, xénophobe, sexiste ou homophobe, - de publier des informations contrevenant à la législation sur la protection des données personnelles permettant l’identification des personnes physiques sans leur consentement, notamment leur nom de famille, adresse postale et/ou électronique, téléphone, photographie, enregistrement sonore ou audiovisuel, - d’accéder frauduleusement au site et notamment aux services interactifs, ainsi qu’il est indiqué dans les conditions générales d’utilisation du site.

7seizh.info ® Tous droits réservés-2012-2016 © 7seizh.info.