Ohi de Lévothyrox, pourqhi don ?

Astoure-ci gn’a eune ohi de Lévothyrox. Le r’mede-la ét pour les ciuns q’il ont eune ohi o lou thyroïde. Dens l’etat françaez i n-n’a betot 3 milions q’il endurent b’zin dou Lévothyrox-la châqe jou. Gn’a ren q’un laboratouére a orinae l’amare-la : Merck. D’aote-faï gn’avae d’aote laboratouére a orinae des jeneriqes dou r’mede-la, meins il ont dét’lë ded’pés : le monde n’taen point qheurus su les jeneriqes-la, sembe-ti qé ça n’jouae pâs paraille, i n’avaen point la porçion de thyroxine q’i deuvent avaïr châqe jous.

La Chine n-n’arae hardi afaere

Aloure, pourqhi don qé le laboratouére Merck n’ét pu dens le qai d’avidandae le monde o lou Lévothyrox ? Et duçe de savaïr le bout e le chieu, meins dame, sembe-ti qé gn’arae eune ohi de… bouéte e de pllaqhette de condicionement. E, permië, la Chine arae hardi afaere de Lévothyrox és temps-li e le laboratouére ne s’rae pu dens le qai de reponde.

De « L’Euthyrox » italiaen

Pour se parë de l’avivanderiy en Bertègn e dens l’etat françaez, le laboratouére a terouae le chieu : perpozae ao monde de « l’Euthyrox ». E de méme qé s’ahuche le Lévothyrox en Italiy. Et le méme r’mede meins o des bouétes italiaenes, raport a q’i n-n’arae joliment de l’aote bord des Alpes. Ao parsu, gn’arae pu afaere d’alae dens les farmaceriys, le laboratouére enverae tout dret céz le monde ! E ça qa s’ra donë tout donë ! Aotermant d’aote, gn’a eune aote amaréy en javelle ente le ministere e le laboratouére : punjae dens les qhutes és hopitaos.

Qhessions su les jeneriqes

Raport a qé le Lévothyrox ét un r’mede « a foriere terapeutiqe étreite » les jeneriqes ne sont point sitant faezant. Meins dame, depés berouéy, ét la méme drene qé nan oui : « les jeneriqes sont paraille come les r’medes de marqes gn’a ren qé la couloure e la bouéte qi chanjent » e berde berde berde. Aloure pourqhi don qé les r’medes dou Lévothyrox ne jouent pâs paraille yeûz-aotes ? Pari qé gn’ara des pochonéys de vendû su les jeneriqes aprés l’afaere dou Lévothyrox.

Parolië : Ohi : manque, pénurie et aussi problème / astoure-ci : en ce moment / r’mede ; médicament / andurae b’zin : avoir un besoin impératif / orinae : produire / amare : produit / dét’lae : arrêter une activité / ded’pés : depuis / yete qheuru su : aimer, raffoler de / avaïr hardi afaere de : avoir grand besoin de / avivandae : approvisionner / o : avec / savaïr le bout e le chieu : savoir le fin mot / ne pu yete dens le qai : ne plus être capable de / terouae le chieu : trouver la solution / s’ahuchae : s’appeler / avaïr joliment : en avoir de trop / ao parsu : de surcroît / amaréy en javelle : solution en projet / donë tout donë : gratuit / punjae : puiser / qhutes : ici « réserves » / foriere : marge / faezant : efficace / depés berouéy : depuis longtemps / la même drene : la même chanson, la même rengaine / berde berde berde : blablabla / gn’ara des pochonéys de vendûs : les débats seront intenses

4 COMMENTS

  1. Je ne comprends rien à cet article, mais ce que je sais c’est que la Lévothyroxine me donne mal à mes nodules… donc, je ne peux pas en prendre… et mon dosage est si faible (mais nécessaire malgré tout)… que du coup les génériques n’arrivent pas à obtenir ma dose… donc… PAS DE GENERIQUE pour moi… pour le moment pas de souci, j’en ai pour 3 mois… donc… je vais pouvoir patienter sans trop de souci je crois !!!

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.