La mouvance PS -EELV du pays de Vannes entend faire de l’écologie par la destruction des derniers espaces naturels.

0

 

Editorial du bulletin municipal de Saint-Avé.
Editorial du bulletin municipal de Saint-Avé.

Le maire de Saint-Avé, membre historique du PS fait cocu par son propre parti lors des dernières législatives, nous apprend dans l’éditorial bilingue du bulletin municipal que sa commune est un exemple en matière d’écologie. M. Hervé Pellois aurait-il besoin de se justifier sur ce sujet ?

Puis de ressortir l’habituelle caution pour élus : l’Agenda 21 ! M. le Maire entend rappeler que lui et son équipe PS-EELV « veillent à chaque espace naturel de la commune ».

Or, on assiste actuellement à la destruction de zones humides, de prairies flottantes, d’une des sources de la rivière des remparts de Vannes, de bois et de bocages dans lesquels des arbres multiséculaires ont été abattus, et un relief arasé pour y construire des soi-disant « éco-quartiers », en vérité des immeubles à durée de vie très limitée, bâtit sur des zones inondables. De la même façon, les bassins versants détruits étaient des régulateurs naturels du ruissellement des eaux pluviales en aval. Nous avons signalé ce saccage dès le début 2009, des associations comme Eaux et Rivières viennent d’intervenir cette année mais bien tardivement.

Pour plus d’informations sur cet exemple de politique anti-écologique, nous invitons tout un chacun à retrouver nos anciens communiqués sur ce sujet par les moteurs de recherche Internet.

Gwened / Vannes 2014 déplore une fois encore l’utilisation par des élus de médias financés par des contribuables dans le but d’orienter l’opinion publique tout en verrouillant l’information.Saint-Avé-saccage

 

Pour Gwened / Vannes 2014,

Bertrand Deléon.

 

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.