Home Actualité Information Bretagne - 7seizh.info L’au-revoir des pompiers de Quimper au quartier du Cap-Horn

L’au-revoir des pompiers de Quimper au quartier du Cap-Horn

le blason rappelant les engagements des pompiers
le blason rappelant les engagements des pompiers

Samedi soir, se tenait une cérémonie organisée par le centre de secours et d’incendie de Quimper (S.D.I.S.) au profit des Quimpérois, en collaboration avec l’association des riverains du Cap-Horn.

M. Christian Guével, président de l’association des riverains du Cap-Horn regrettera le départ des pompiers de Quimper vers leur nouveau centre, au profit d’un programme immobilier. Il leur souhaite bonne chance et bonne réussite dans l’avenir. Cela fait plus de 50 ans que les pompiers sont du quartier.

M. Cédric Boussin, Chef de Centre de Secours a rappelé que c’est en 1955 que le centre de secours des pompiers s’est installé au 23, rue de Pont-L’Abbé. C’était un lieu provisoire ; cela a été construit sur les vestiges d’une ancienne chapelle.

En 1955, c’était moins de 100 interventions annuelles, actuellement en 2012, c’est environ 6 500. Le centre de secours va déménager le 22 octobre, et cela donnera lieu à des festivités : à partir de 10 h 30, l’ensemble des véhicules partira en défilé du Cap-Horn, en passant par le centre-ville pour rejoindre le nouveau centre de Kéradennec, pour l’inauguration. Certains pompiers attendaient le déménagement avec impatience, certains en retraite n’auront connu que le lieu du 23, rue de Pont-L’Abbé.

Les intempéries de ces derniers jours ont vu une montée des eaux dans le centre actuel, et également une première intervention dans le nouveau centre.

Le centre de secours est un lieu de travail, d’intervention et de partage de vies. On y mange, on y dort, on y vit. Il faut penser à la remise en état des engins pour prévoir une nouvelle intervention. Ils réalisent environ 18 sorties quotidiennes. Les évènements les plus marquants ont été l’incendie des Halles de Quimper le 27 août 1976, l’ouragan du 15 octobre 1987, l’incendie d’Eurodif le 31 janvier 1999  et les inondations du 12 décembre 2000.

Ces 58 ans passés, (noces d’érable) ont vu s’installer près d’eux des groupes bretons, dont le bagad Ar Re Goz, le Bagad Penhars et le cercle celtique Mederien Penhars. C’est avec regret qu’ils n’entendront plus la musique de bagad, chère à leur patrimoine.

M. Bernard Poignant, maire de Quimper, a ensuite pris la parole, en faisant remarquer qu’il avait la double casquette de maire et également habitant du quartier.

Le nouveau centre est départemental et est financé également par la commune de Saint-Evarzec, qui donc mérite une attention particulière. Il fallait le situer près de l’axe routier de la route de Bénodet. Le maire indique que lorsqu’il y a un sinistre, l’élu se déplace. On a toujours crainte que le feu se propage au centre-ville historique de Quimper. Nous ne pouvons faire face aux catastrophes naturelles, telles que l’ouragan de 1987 où le Frugy et les allées de Locmaria ont subi des pertes de végétaux ainsi qu’également les inondations de 2000 où les réparations ne sont pas encore terminées.

Le centre de secours actuel va donc laisser place à un projet immobilier où seront installés des enfants, des familles, des équipements publics et commerces.

Le bagad Ar Re Goz a sonné quelques airs traditionnels, tels que la marche de Cadoudal , un an-dro et Gwir Vretoned, avant que la traditionnelle photo de groupe devant les engins de secours immortalise ce moment de convivialité où chacun a été invité à prendre un verre de l’amitié.

Les pompiers préparent donc leur déménagement du 22 octobre.

 

3 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7seizh.info

GRATUIT
VOIR