Le saccage écologique se poursuit dans l’agglomération vannetaise

7
9

TréalvéUne zone humide en amont de Vannes, à Tréalvé sur la commune de Saint-Avé, est à nouveau sur le point d’être comblée. Les tractopelles sont à l’œuvre.

On peut penser qu’au vu de l’actualité c’est un détail mais ce sont les mêmes qui veulent nous faire payer leur puérile vision de l’écologie avec l’écotaxe. Régulièrement, nous avons localement la preuve qu’ils ne sont pas sincères comme le témoignent les désastres écologiques résultant des décisions de l’UMP, du PS, d’EELV et de leurs dissidences. Il s’agit d’une politique locale sans surprise pour des partis qui excellent dans le carriérisme, le clientélisme et l’affairisme. Leur palmarès judiciaire le démontre alors même qu’on imagine bien être encore loin de la réalité.

Toutes les zones humides du nord de Vannes disparaissent (voir : http://vannes2014.eu/fr/?p=14 ). Cela a pour conséquence de faire financer par les contribuables de coûteux travaux pour pallier les inondations dans l’agglomération en aval. On assiste à la destruction irréversible de bassins versants, de sources, de prairies flottantes et autres zones humides qui ont pour fonction naturelle de juguler l’arrivée des eaux de pluie en aval. En écho au saccage des ressources, de la menace sur la diversité de la faune et de la flore, il n’y a aucun aménagement logique du territoire. Actuellement, on assiste à un urbanisme désordonné en guise de réponse à une économie sacrifiée au tourisme (économie morte sur le long terme car non diversifiée et précaire). L’immobilier vannetais est mis aux enchères, le centre urbain est vendu au plus offrant, il faut accueillir des déplacements de population dans l’urgence. Vannes 2014 s’engage à défendre une harmonie entre développement urbain et protection de la nature. Cela passe par la redynamisation du centre-ville, la conservation des administrations dans le centre urbain et le rééquilibrage urbain est-ouest de Vannes.

A droite comme à gauche, les partis parisiens et leurs avatars vous mènent en bateau, le temps est venu de prendre notre destin en main.

 

Pour Vannes 2014,

Bertrand Deléon.

7 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.