Équitaxe : Les « indécrottables » préparent un jeudi noir, le 12 décembre

8

1424413_184979378371238_561323217_n

François Hollande qui appelle les manifestants contre l’équitaxe les « indécrottables de droite », ça ne passe pas ! Tant et tant que la Horde Française, et parmi elle la Horde Bretonne, appellent à un «jeudi noir» le 12 décembre prochain. Au menu : opérations escargot de grande ampleur et… jet de crottin sur les préfectures.

Ce samedi 7 décembre, la délégation Bretonne contre l’équitaxe sera reçue au conseil régional de Rennes à 11h, « sans aucun débordement ni équidé bien que les chants et les banderoles soient les bienvenus ». Et parmi eux, sans doutes quelques gwenn-ha-du, comme la dernière fois.

La Horde s’est désolidarisée de la Fédération Française d’Équitation, qui appelle à l’« apaisement » dans son dernier communiqué, afin (officiellement) de favoriser les négociations avec Bruxelles sur le taux de TVA de la filière équestre. La FFE reçoit des subventions de l’État français et de ce fait, elle est loin d’avoir la liberté de manœuvre des collectifs de cavaliers apolitiques et nés spontanément, comme la Horde.  Les derniers bruits de couloir évoquent… un passage obligé à la TVA de 20 % sur toutes les activités équestres en 2014, avant un hypothétique retour au taux réduit (5,5%) en 2015. Une proposition ubuesque, à laquelle la majorité des professionnels et amateurs de l’équitation ne croit pas une seconde. La Horde française a fait savoir son « refus du mensonge d’État » dans un communiqué.

« Selon François Hollande, nous sommes indécrottables », concluent ces cavaliers. « Et bien, prouvons-lui que nous savons nous décrotter ».

Une manifestante lyonnaise, Joelle Rousselet-Dupuy, a partagé sur Facebook le courrier qu’elle a envoyé vendredi au président François Hollande :

[…] je suis
Indignée
Révoltée,
Catastrophée
Désespérée
Et j’en passe ! Par la désinvolture avec laquelle vous allez mettre des milliers de gens au chômage, des dizaines de milliers de gens, surtout des jeunes, des handicapés, dans l’impossibilité de vivre leur passion autour d’un animal qui a fait de tout temps partie de notre univers, pour ne pas utiliser le mot parfois galvaudé de patrimoine !
Est-ce pour […] les rendre dépendants de votre administration que vous voulez les assujettir à une hypothétique subvention, aide, fond […] Est-ce justement parce que nous n’avons pas besoin des subsides de l’état que vous nous en voulez et cherchez à nous mettre à genoux ?
Vous n’aimez pas l’indépendance, n’est-ce pas ? Vous voulez que tout le monde dépende de l’État peut-être ? Mais cela n’a-t-il pas un nom ? Cela n’a-t-il pas été essayé dans d’autres pays ?
Est-ce parce que nous ne touchons pas le RSI, nous ne sommes pas fonctionnaires, nous ne demandons rien à personne que nous sommes une « droite indécrottable » ?
Vous rendez-vous compte de ce que vous dites en proférant ces mots ?
Arrêtez de mettre cela sur le dos de Bruxelles ou du gouvernement précédent, vous avez fait la même chose il y a un an presque jour pour jour. Par naïveté, nous vous avons cru et avons annulé toutes nos manifestations prévues le 15 décembre 2012. Oui, le 15/12/12. Et nous nous retrouvons à vous voir essayer de nous faire annuler nos manifestations du 11/12/13 avec des promesses évasives et qui ne seront pas plus tenues que les promesses d’il y a un an !
Ce modèle économique vertueux, qui crée du lien social, qui développe de l’activité touristique, qui participe au développement économique, qui se popularise et se démocratise, qui ne pollue pas, qui crée des emplois et qui est autonome, repose monsieur le Président sur un modèle de TVA à taux réduit.
Et nous nous battrons jusqu’au bout parce que notre vie en dépend […] nous ne nous battons pas pour travailler moins ou moins longtemps ou gagner plus, non Monsieur le Président. Nous nous battons pour survivre grâce à un travail où les 35h n’existent pas, où le repos dominical est une utopie, les vacances un rêve inaccessible. Mais un travail que nous aimons et qui est notre vie. […]

Photo : Imagine Emma.R –  imagine.book.fr

8 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.