L’un des meneurs des mouvements anti-équitaxe réduit au silence

17

L’affaire « équitaxe » serait-elle une si grosse épine dans les pieds du gouvernement de François Hollande ?

D’après une information provenant du collectif de La Horde française, Ludovic Roy a été privé de ses moyens de communication (web et téléphone) depuis lundi 9 au matin. Porte-parole de la Horde normande et propriétaire du haras de Boisemont , il est aussi un membre important de ce mouvement de résistance spontané, à l’origine de la manifestation du 6 novembre à Rouen. Il serait considéré comme « trop influent et trop virulent ». Cette mise au silence forcée a perturbé l’organisation de certaines manifestations anti-équitaxe, qui seront décalées d’une journée.

Peut-être les autorités ont-elles été choquées par l’une des déclarations de Ludovic Roy : « Jusque-là c’était plutôt bon enfant [les manifestations]. Il faut s’attendre à des actions beaucoup plus fortes. Les poneys et les enfants seront remplacés par des bennes de fumier et des palettes ».

Une réduction au silence soi-disant « préventive ». Et… incompréhensible, dans la mesure où les manifestations anti-équitaxe ne se sont accompagnées, de l’avis même de la police, d’« aucun débordement » jusqu’alors. Pendant que l’on force un homme qui ne cherche qu’à vivre de son métier à se taire, le gouvernement français se terre dans un profond mutisme concernant la phrase de François Hollande, qui a comparé les manifestants anti-équitaxe à « la droite indécrottable, la même clientèle que celle qui manifestait contre le mariage pour tous ». La demande d’explications des cavaliers manifestants, bien légitime, a été tout simplement éludée de la page Facebook de l’Elysée et de (presque) tous les médias ! L’on en viendrait presque à se demander d’où vient l’idée de l’opération crottins gratuit ! 

Les autorités ont sûrement de bonnes raisons pour justifier leur curieux sens des priorités… pendant qu’elles se concentrent pour faire taire un entrepreneur menacé de faillite et de mise au chômage, les trafiquants de drogue peuvent continuer à blanchir, les délinquants en col blanc à s’amuser dans les paradis fiscaux, et les pédophiles à chercher des petits enfants sur internet…

17 Commentaires

  1. tout à fait en accord avec cet article, car la majorité des cavaliers ne fait pas partie de la classe des nanties, ce sont simplement des passionnés capable de tout sacrifier pour un cheval, il est bien entendu que la horde des envieux et frustrés de notre gouvernement et bien incapable de ressentir ce genre de sentiment! le seul but étant de démolir et non de construire!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here