Le PARTI BRETON s’engage aux côtés de Bruno Chavanat à Rennes

15

logo parti breton

Le Parti Breton a décidé de participer à la liste « Osons Rennes » menée par Bruno Chavanat aux élections municipales de Rennes. Aux côtés d’Yves Pelle et de Sébastien Girard, conseiller municipal sortant de Saint Jacques-de-La-Lande, plusieurs membres de la fédération du pays de Rennes rejoindront la liste de Bruno Chavanat avec la volonté de tout faire pour assurer son succès.

 

Après 37 ans de gestion socialiste il est temps d’assurer une véritable respiration démocratique dans une ville livrée à une gestion dispendieuse et bureaucratique. Avec Bruno Chavanat, nous avons trouvé une oreille attentive aux problématiques bretonnes : réunification, coopération Rennes-Nantes, développement de la culture bretonne. Toutes ces idées, qui recentrent Rennes sur son territoire, sont rejetées avec mépris par le maire actuel et son successeur désigné, la députée Nathalie Appéré. Totalement intégrés à la technocratie socialiste parisienne ils ont même traité avec la plus grande morgue, lors d’une séance du Conseil municipal, le mouvement populaire des Bonnets Rouges.

 

Une nouvelle gouvernance plus démocratique est nécessaire, face aux logiques d’un appareil socialiste qui décide de tout avec seulement un simulacre de concertation. Une gestion moins dispendieuse, mettant fin aux projets grandioses inutiles, doit permettre de revenir à une pression fiscale plus supportable pour une population asphyxiée par des hausses répétitives des différents impôts. Une meilleure intégration dans le territoire breton, rejetant les logiques artificielles du Grand Ouest, doit donner à Rennes un rôle véritablement moteur aux côtés de Nantes.

 

Dans tous les domaines il faut rompre avec une gestion routinière et poser les problèmes sans tabous. Seule une équipe nouvelle avec une vision nouvelle peut répondre aux défis actuels de notre ville.

 

Olivier Berthelot

 

Secrétaire de fédération du pays de Rennes

 

 

15 Commentaires

  1. Au moins les choses sont claires : le parti breton s’allie à l’UMP ,le parti de la droite bonapartiste française .faut il s’attendre à un soutien de Sarkosy à la présidentielle?

    • Le Parti Breton a une stratégie différenciée sur le plan local comme je l’ai expliqué. partout où nous pouvons constituer nos listes nous le faisons comme à Vannes avec Bertrand Deléon ou dans des petites communes comme Evran. Nous n’avons pas une stratégie d’alliance nationale comme l’UDB avec le PS ou les verts. Pour faire avancer les idées de réunification de la Bretagne, pour la langue bretonne dans des villes comme Rennes, le développement économique nous devons trouver des partenaires attentifs à ces questions. A Rennes ce sont les centristes qui ont fait passé un vœu pour la réunification. Nous sommes sur une liste majoritairement centriste avec l’UDI,le Modem, le Parti Chrétien démocrate. Nous avons toujours été très critique lors des différentes présidentielles que nous avons commenté et nous ne soutiendrons jamais Nicolas Sarkozy. Le Parti Breton veut sortir du groupuscule pour accéder à la gouvernance et porter ses idées, dans ce cas en politique il faut faire des alliances locales. Pour les autres élections européennes et régionales, je le répète pas d’alliances avec des partis nationaux. Si vous ne procédez pas comme cela vous restez dans l’activisme et le groupuscule.

    • Nous n’avons jamais donné de leçons à l’UDB. Nous avons notre stratégie locale qui émane des fédérations qui sont autonomes et fonction des réalités. En ce qui concerne les élections européennes et régionales pas d’alliances avec des partis jacobins.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.