Pour la FDSEA du Finistère, la loi d’avenir organise la désorganisation des producteurs !

fdsea29Communiqué de presse

 

Pour la FDSEA du Finistère, la loi d’avenir organise

la désorganisation des producteurs !

 

Alors que la réforme de la PAC conforte les possibilités pour les producteurs de s’organiser face aux transformateurs et acheteurs, la France n’intègre pas ces mesures dans la loi d’avenir qui vient d’être votée en première lecture à l’Assemblée Nationale. Que sont devenues les promesses du Ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll, sur l’organisation des producteurs et le renforcement du pouvoir de négociation des producteurs ? Une fois de plus, les beaux discours ne se traduisent pas dans les actes : de qui se moque-t-on ?

Lors des rencontres de la FDSEA en décembre avec les députés, eux-mêmes s’étonnaient de ne rien voir inscrit sur les organisations de producteurs et les associations d’organisations de producteurs dans le projet de loi ! Nos propositions d’amendements, pourtant accueillies favorablement par ces derniers, n’ont même pas été déposées pour la séance publique de l’Assemblée Nationale ! Quels lobbies font pression pour que la loi fasse fi de l’organisation des producteurs et mette tout en œuvre pour que ceux-ci soient pieds et poings liés à leur outil de transformation ?

Le compte n’y est pas pour la FDSEA. Comment peut-on raisonnablement penser que l’agroécologie, les GIEE*, la contractualisation individuelle à la française ou encore l’interprofession seule pourraient renforcer le poids des agriculteurs dans les filières ? En ne prenant pas en compte les dispositions européennes, la France fait le choix d’affaiblir un peu plus son agriculture.

La FDSEA  ne lâchera pas le combat et est déjà en ordre de marche pour l’examen du texte par le Sénat en avril.

 

3 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.