Communiqué RBE : signature de la charte Ya d’ar Brezhoneg à Rennes

 

Le « Collectif Rennais d’Associations et de Citoyens oeuvrant pour la Langue Bretonne » a tenu devant le Parlement de BRETAGNE à deux reprises (à un an d’intervalle : les 22/03/2012 et 23/03/2013) une conférence de presse pour souligner que la Ville de Rennes ne tenait pas ses engagements relatifs à la Charte Ya d’ar Brezhoneg.

La validation du premier niveau avait pourtant été signée, à grand renfort de publicité, par Edmond Hervé en Janvier 2008 à la veille des élections municipales.  La municipalité actuelle reproduit six ans après le même scénario en signant à la hâte, le 4 Février prochain, le niveau 2, plus exigeant, de la Charte Ya d’ar Brezhoneg.

Cette signature à la va-vite relève d’une stratégie de fuite en avant et de maquillage destinée à faire croire à tous les citoyens rennais (et au-delà à tous les habitants de Bretagne) que la politique linguistique de la municipalité est un modèle de soutien à la langue bretonne. Ce n’est pas le cas, et ici comme dans de  nombreux domaines, seule la communication compte pour l’équipe en place.

 

Caroline Ollivro, présidente de Breizh Europa, tête de liste Rennes Bretagne Europe pour les municipales rennaises

 

12 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.