Rennes Bretagne Europe s’interroge sur le programme de Nathalie Appéré

 
L’équipe de Nathalie Appéré vient d’éditer un tract programmatique de 16 pages et annonce par ailleurs 400 mesures pour le Rennes des années à venir.  On ne décèle rien ni de très précis ni de percutant à la lecture des premiers éléments fournis. On pense d’ailleurs fortement au document produit par Daniel Delaveau en 2008, « Une ambition pour Rennes », qui tenait lui aussi de l’inventaire à la  Prévert autant que du catalogue de bonnes intentions, et ce sur 54 pages à l’époque pour la version intégrale. Tout cela pour des résultats pour le moins mitigés, il faut l’admettre, au bout de six ans.
On retrouve avec Nathalie Appéré les mêmes mesures générales et vagues, un opus qui mise plus sur la quantité que sur l’imagination. Cette litanie programmatique semble de fait plus motivée par une forte envie de garder les clés de la mairie que par la volonté de faire vraiment bouger cette ville.
La liste RBE, en dehors de combattre les projets dispendieux et non nécessaires portés par l’équipe sortante, entend bien, lors de la présentation de son programme le 19 février, proposer des mesures énergiques qui permettront à Rennes de devenir la ville à rayonnement européen qu’elle devrait être. La rigueur et l’imagination doivent en effet aller de pair si on veut que la capitale de Bretagne prenne la place qu’elle mérite dans les domaines de la créativité, de l’enseignement, de l’emploi des jeunes ou encore de la culture.
Caroline Ollivro
Tête de liste Rennes Bretagne Europe

15 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.