Pour Marylise Lebranchu, la Bretagne deviendrait bientôt grand Ouest

51

Marylise-LebranchuDepuis l’annonce de la prochaine réorganisation territoriale par le président français François Hollande le 14 janvier dernier, les médias proposent de nombreux sondages et cartes à propos du redécoupage des régions administratives. Le sujet fait débat et les voies démocratiques semblent ouvertes. Chacun est appelé à s’exprimer dans la presse en ligne.

Pourtant aucun support ne suggère le projet qui devrait sortir des cartons de Marylise Lebranchu, ministre de la Réforme de l’État, de la Décentralisation, et ancienne maire de Morlaix. Selon une source proche, la Bretagne pourrait prochainement disparaître au profit d’un grand Ouest, dont pour l’instant on ignore le nom.

Contenter 60 ans de revendication pour la réunification,
sans renoncer au projet Grand Ouest

Que ceux qui militent pour une réunification de la Loire-Atlantique à la Bretagne se réjouissent, selon ce projet ils obtiendraient gain de cause. Mais les porteurs du projet de région Grand Ouest ne désarment pas pour autant.  En effet, outre le rattachement de la Loire-Atlantique aux quatre autres départements de la Bretagne historique, la Mayenne et la Manche seraient aussi inclues dans la réorganisation de l’ouest de l’hexagone.

Les revendications de près de 60 ans seraient donc comblées aux mépris de l’identité spécifique de la Bretagne. La volonté de briser tout communautarisme n’est pas sans doute pas loin derrière celle d’une grande région économiquement forte.

Ce “grand Ouest” est déjà dans le carton de Marylise Lebranchu et un texte devrait être proposé avant l’été par l’élue socialiste. Cette réunification large sera sans doute un élément de plus pour gonfler les rangs de la manifestation du 19 avril. Ce jour-là les manifestants demanderont une réunification de la Loire-Atlantique à la Bretagne, dans ses frontières historiques.

51 Commentaires

  1. C’est une provocation ? Venant de M Branchu c’est à la puissance 10. Selon cette chère madame, le retour du 44 en BZH déséquilibrerait le Finistère mais par contre ajouter le paquet 44, 50 et 53 serait de nature à rééquilibrer.

    Elle prend les Bretons pour de benêts et pourtant elle se fait quand même élire par eux.

    Faut-il que l’électeur moyen soit si con car ce n’est pas nouveau, elle militait déjà pour une région B4+PdL !

  2. Oui André, mais nous sommes gouverner par des apatrides sans racines qui réfléchissent en technocrates, et bien souvent pour tailler des fiefs a leurs barons. Pour vous normands c’est le retour a une réunification en une seule région et nous bretons le retour de la loire atlantique dont nantes qui en était la capitale.

  3. traitour!! il y a toujours eu des Bretons rénégats et des collabos ,depuis les Rohan en passant par duguescclin, les bouffeurs de gamelles sont légions chez nous. sans ces gens là , jamais la Bretagne ne serait devenu une colonie.

  4. Au printemps, la Bretagne se coiffera de Bonnets Rouges… Nous en avons assez des décisions de vendus parisiens… Nous voulons décider par nous-même de quoi l’avenir de la Bretagne sera fait… Votre politique jacobine, que nous subissons depuis la révolution, nous en avons ras-le-bol ! Bevet Breizh !

  5. Sarko nous a traité de con, difficile de voter pour lui à moins d’être vraiment con. L’UMP est seul à avoir voter contre la chartre, là encore Sarko avait dit qu’il était contre.Le FN n’en parlons pas, ni l’extrême-gauche. Bran Kornog que restait-il, à part la gauche, dont la 56 proposition est la ratification de la charte. Pour les municipales, cela dépend si on est content ou pas de son maire.

  6. Bran, je ne comprends pas bien le sens de ta phrase… s’ils avaient voté à droite c’était mieux? (juste pour être sûr, car d’une certaine manière je suis d’accord avec la fin de ton propos concernant les municipales…).

  7. elle est folle c’elle là il est hors de question que l’état français nous impose ”le grand Ouest ” ont veux restez Breton point barre , vive l’indépendance Bretonne à bas le centralisme parisien. Bretons , Bretonnes hissons ensemble notre étendard pour protéger la Bretagne de la méchanceté des politiciens jacobins. vive la Bretagne libre

  8. le but évident est de supprimer la Bretagne, mais ce ne se passera certainement pas comme cela , Les pouvoirs parisiens ne réduiront pas la place de Nantes dans une mini région ouestienne, ce qu’on nous prépare , c’est un super granwest autour de la super-métropole Rennes-Nantes-Angers

  9. faire disparaitre la Bretagne, voila un reve qu’elle caresse depuis ses langes politiques …
    si elle est a ce ministere, c’est pas par hasard

    derniere chance pour la Bretagne, dans les quelques mois qui viennent, ne pas la laisser passer

  10. Et puis quoi encore!!! NON c’est NON !!! il n’y aura pas de grand ouest ou quoi que ce soit. Nous sommes une Nation, un Pays( la Bretagne avec ses 5″départements”), une Souveraineté et un Duché, avec un Gouvernement, des partis politiques, une Armée… Elle se croit où cette bécasse ? elle veut refaire l’histoire? la sienne peut être, mais pas la notre. Sans doute histoire de masquer ses casseroles et ses magouilles…

    • Mon chien fait où je lui ordonne… De même cette dame fait exactement ce que lui dicte le chef de la secte derrière laquelle ils se réfugient, le PS, soi-disant socialiste; pourquoi pas démocrate pendant qu’on y est, car c’est bien lui, le pire ennemi actuel des Bretons, dont il se fout royalement de l’avis…
      Sinon, adieu son portefeuille, à Mémère !
      Maintenant, c’est au peuple breton seul de décider chez lui, et mettre fin aux folles AMBITIONS PERSONNELLES de cet Ayraucescu aux dépens d’une Nation millénaire dont il se fout et qu’il n’hésitera pas à effacer de la carte si on le laisse faire.
      Mais gare au printemps breton !!!
      Fidamdoue !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here