La France, cette voisine un peu envahissante…

6

Autrefois chez Mémé, il y avait toujours cette voisine un peu envahissante. Elle avait aidé la famille il y a fort longtemps… après la guerre… mais fallait qu’elle se ramène tout le temps… et bien nous rappeler ce qu’on lui devait… On savait plus comment s’en défaire… Mais elle était sympa… On buvait le café… Il y avait du respect… Et puis, pour la foutre dehors, on lui refilait du pâté de lapin…

Et puis après ça a été le tour de ses rejettons. Moi j’ai repris la ferme à Mémé, eux ils ont repris la maison de la voisine. Trois qu’elle en avait la vieille : Jean-Luc Le Pen, Jean-François Désir et Caroline Ribéry. Ah faut voir l’équipe ! Alors rapidement ça a voulu commander chez nous ! Impossible de s’en débarrasser !… Et puis fallait faire attention à nos poules. Parce que… Bah, nous on a bien travaillé toute ces années… mais eux…les voisins… ça a été la lambada du mardi gras au mardi maigre… Et à vendre tous les biens de la mère. Au Quatar, au Brésil ! Inviter les chinois pour voir comment ça marche, les voitures, le TGV, les avions. « Regardez les plans de notre aéro-réfrigérateur ». Tu penses bien, les chinetoques ils sont tellement cons ils vont pas savoir faire pareil. Ah bah ça vaut bien la peine d’être abonné à Libé ! Maintenant, ils leur revendent du camembert à nos trois dégourdis.

Bref, là en 2014 on n’en peut plus des voisins. Les deux plus âgés ça veut tout commander. Chez nous et chez les autres aussi. La Caroline Ribery, elle, n’a pas quitté l’adolescence difficile. Elle veut se donner un genre. Mais tout ce qu’ils en sont, on peut plus les voir ! La vieille ça allait, on parlait de De Gaulle ensemble, du bon vieux temps. On s’arrangeait. Elle nous faisait des usines de bagnole, on lui redonnait du cochon… Et puis Pépé il avait fait la guerre avec le père. Mais les jeunes non ! Non non non ! Ah non là c’est bon !

Je te foutrais 10 000 bombes atomiques à la Gravelle moi ! Et que ça te creuserait un canal de Machecoul au Mont St-Michel ! 300 fois Panama ! Et renforcé autour avec du fil barbelé ! Ah nom de Dieu, qu’on ne me parle plus de l’Eure-et-Loir ! Et de la gare Saint-Lazare ! Jamais plus ! Adieu la France, bonjour l’Europe !

Les trois comiques là, c’est simple on les fait chier de nature. « Soyez parfaitement comme nous !» qu’ils racontent. « Le modèle français ! La République ! On en parle jusqu’à la banlieue de Vénus !» Parce maintenant que la vieille est morte, les rejettons voudraient qu’on soit tous parfaitement Seine-et-Marno Brésiliens ! 75zos des Carpates, Argentinos-Bulgares à pattes jaunes… Les Yvelines jusqu’à Loudéac ! Rive gauche über alles ! Ca nous a déjà piqué la Baule et l’île aux Moines, mais maintenant ils veulent tout les croquants ! Du temps de la vieille, on continuait notre vie dans notre coin. A parler comme on voulait, tout ça. Maintenant… Ah et puis ils sont vulgaires ! Plus aucun style, morale, classe, grandeur. La rue du cirque ! Pinder au pouvoir ! La Caroline a changé de sexe. Ca lui a pris comme ça. Paraît que c’est à la mode. Elle s’appelle Franck Fourrest maintenant. ‘Fin, moi je m’en fous….

Le truc c’est qu’ils n’ont plus de pognons tous les trois. Ils ont tout croqué, tu penses ! Alors ils viennent nous racketer, nous les bretons, les sacrés pelles à tarte ! Ils vendraient même les menhirs de Carnac à Taïwan pour éviter que la Tour Eiffel parte chez Mital.

« Plus de bretons » qu’ils disent. « Tous français ! » « Avant tout ! » Bretons et français à la rigueur, mais surtout bien français ! Et bien répêter chaque matin qu’on est républicains ! Et tolérants ! Et ouverts sur le Monde ! Au cas où il y aurait 4 millions de nazis en Bretagne. C’est bien connu. Et qu’on vote toujours Jean-François Désir au second tour ! Et qu’on sera bien pacifiques même si on nous prend tout. Qu’on dira merci. Que tout ça c’est écrit dans Télérama !

Demain, les creuvards, ils viendront prendre les frères Morvan pour les faire chanter au Lido ! Dès fois que ça plairait aux japonais et que ça renflouerait la caisse. Allez prenez les clés, la Seine-et-Marne ! Tout ce qui est aux bretons est à Paris et tout ce qui est à Paris reste à Paris, c’est le principe de nos trois larrons. C’est ça l’idéal français depuis toujours. « La République ! ». Mais avant, au moins, elle imposait le respect. Comme l’équipe de foot…. Maintenant par contre….

Le FLN et Ho-Chi-Min, quand on y pense bien, c’est sûrement qui avaient raison….Je sens que je vais aller me foutre un bonnet rouge sur la tête, moi…

6 Commentaires

  1. Allons allons, Mael, on l’a vue, ta métaphore toute moisie : on n’est pas si con, au Front National de Gauche et à l’UMPS.
    On sait bien que tu parles du Modem !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here