Ai’ta ! a gej ouzh an dud war ar renk e Lannuon / Ai’ta ! à la rencontre des candidats à Lannion

Kemennadenn en div yezh / Communiqué bilingue

 

Pevar den deus strollad Ai’ta ! Treger o deus kejet ar sihzun-mañ ouzh Christian Marquet, maer Lannuon hag e penn listenn PS/PC evit derc’hel e bost, koulz hag ouzh tud listenn Cédric Seureau (EELV/UDB/FG). 

An daou emgav kentañ-se a zo bet un digarez a-feson evit goulennata an dañvez-dilennidi diwar-benn ar pezh emaint en sell d’ober evit broudañ plas hag implij ar brezhoneg e kêr Lannuon ha war dachenn an tolpad-kêrioù. Soñjoù brav ha talvoudus a zo bet dispaket, evel diorren an abadennoù brezhonek e levraoueg Lannuon pe lakaat sevel ur greizenn-dudi e brezhoneg evit an holl vugale skoliataet e yezh ar vro da skouer.

Gortoz a ra Ai’ta ! resevout engouestloù sklaer ha skrivet a-raok an dilennadegoù evit ma c’hallfont bezañ diskuliet dre ar munud d’an holl. Gortoz a ra ivez e vefe respontet d’e c’houlenn en em gavout gant an teir listenn all a zo chomet direspont betek-hen : hini Jean-Yves Kallag, hini Danielle Marrec (UMP) hag hini Raymond Blanc (FN).

Gervel a ra Ai’ta ! an holl dud tomm ouzh ar brezhoneg da skrivañ d’an dud war ar renk en o c’humun ma n’o deus ket bet graet c’hoazh (lizher skouer ha goulennaoueg da bellgargañ war http://aita.7seizh.info/br/) ha da c’houlenn groñs ur respont digante goude-se, oc’h adlañsañ anezhe dre bostel, dre bellgomz pe o vont d’en em gavout gante zoken ! Krogomp holl e-barzh !

 ***

P2190971

 

Une délégation du collectif Ai’ta ! Treger a rencontré cette semaine Christian Marquet, maire (PS) de Lannion et candidat à sa propre succession, puis des représentants de la liste menée par Cédric Seureau (EELV/UDB/FG).

Ces deux rencontres ont été l’occasion de faire part aux candidats respectifs de nos demandes concernant la promotion de la langue bretonne dans la vie de la commune et de l’agglomération, ainsi que d’entendre les positions de chacun sur ce sujet. Des idées intéressantes ont été avancées, notamment dans le domaine « enfance et loisirs » (développer des animations en langue bretonne pour les nombreux enfants scolarisés en filière bilingue ou immersive, réflexion sur la création d’un centre de loisirs en breton…).

Le collectif Ai’ta ! attend désormais des engagements clairs de la part des candidats rencontrés. Il attend également une réponse à sa demande de rencontre des autres listes en présence à Lannion, à savoir celle de Jean-Yves Kallag, celle de Danielle Marrec (UMP) et celle de Raymond Blanc (FN), afin de pouvoir communiquer aux électeurs avant les élections les positions et engagements respectifs de chacune d’entre elles.

Le collectif Ai’ta ! invite par ailleurs les citoyens soucieux de l’avenir de la langue bretonne à interpeller eux aussi leurs candidats dans leurs propres communes (lettre type et questionnaire mis à disposition sur http://aita.7seizh.info/fr/) si ce n’est déjà fait, puis à exiger de leur part des réponses claires et précises. L’avenir de la langue bretonne se joue avant tout à l’échelle locale, mobilisons-nous !

 

 

 

 

8 COMMENTS

    • Daoust d’ar pezh a oa bet goulennet, tud Ai’ta ! n’o deus ket kejet ouzh Cédric Seureau met ouzh un nebeut tud eus e listenn. Gortoz a reomp respontoù sklaer ha rekis digante…

      En dépis de nos demandes, nous n’avons pas pu rencontré Cédric Seureau, mais plusieurs membres de son équipe. Nous attendons maintenant de leur part des engagements clairs et précis.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.