« Locmiquélic Avenir » Nathalie Le Magueresse : « A Locmiquélic, le multilinguisme est déjà une réalité »

Depuis début janvier Ai’ta et 7seizh.info ont lancé la campagne des municipales sur un sujet d’actualité : la place de la langue bretonne dans la vie municipale. Interrogé par les électeurs, chaque candidat doit livrer sa réponse qui permet un positionnement de l’électeur face à cette question. Au delà de l’habituelle langue de bois des candidats en campagne, il appartiendra à chacun de rappeler ses engagements de campagne et ses positionnements une fois le nouveau maire élu.

Cette campagne est participative. Vous aussi, vous devez aller voir vos candidats avec les questionnaires en téléchargement sur le site http://www.aita.7seizh.info et les questionner sur ces sujets d’identité. Retrouvez d’autres réponses sur ce le site dédié. Il ne suffit que de quelques instants et de rencontres avec vos candidats, mais vous ferez beaucoup pour la vie locale et son engagement aux côtés des langues de Bretagne.

nathalie le magueresseAujourd’hui, nous vous présentons les réponses de la liste « Locmiquélic Avenir », menée par Nathalie Le Magueresse.

A Locmiquélic, le multilinguisme est déjà une réalité

1) Le breton dans la vie municipale :
A Lokmikaelig, le multilinguisme est déjà une réalité (associations favorisant l’apprentissage des langues, activités scolaires et périscolaires dans la sphère publique,…). Ces langues sont l’une des expressions de notre diversité culturelle. La taille de notre commune favorise davantage la prise en compte transversale des problématiques culturelles et linguistiques dans chaque dossier communal que la création d’un axe politique unique et d’une délégation associée. Dans ce cadre, nous offrirons la possibilité d’une communication municipale dans ces langues en partenariat avec les associations culturelles locales. Dans le cadre de la formation professionnelle, nous prendrons en compte les attentes des agents municipaux souhaitant être formé en langue bretonne et/ou gallèse.

Développement d’une filière bilingue publique,
enseignement du breton et/ou du gallo

2) Langue bretonne et éducation :
Dans la cadre de l’engagement n°8 « Nous renforcerons la vie culturelle et associative », notre programme prévoit le « soutien au développement des enseignements artistiques et linguistiques sur notre commune ». Nous accompagnerons :
− les projets portés par les associations ou groupement de parents pour la création et le développement d’une filière bilingue publique ;
− la pratique et l’enseignement du breton et/ou du gallo dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires et de l’accompagnement périscolaire.

Ya d’ar brezhoneg

3) Breton dans la vie publique :
Cf. ci-dessous

4) Charte « Ya d’ar brezhoneg » :
Si nous sommes élu-es (dans la majorité comme dans l’opposition), nous proposerons de mettre à l ‘ODJ du Conseil municipal la signature de cette charte. A cette occasion, nous débattrons du niveau d’engagement et des axes prioritaires. Au regard des engagements explicités dans les points 1 et 2 de ce questionnaire, il nous paraît évident qu’une signature de la charte au niveau 1 est acquise. Notre slogan de campagne « An engouestl keodedel » nous impose de prendre en compte les attentes et les désirs de nos concitoyen-nes. Notre mandat se construira sur une participation active des Minahouets. Nous serons attentifs à accompagner toutes les initiatives collectives, facteurs de transmission, de créativité et d’échanges culturels (engagement 8, axe 3 du programme), notamment linguistiques.

 

 

4 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.