Bretons #96 : Dantec et Le Branchu veulent une Bretamayenne ou une Normandagne !

15

Le Corre va encore se faire engueuler, il est reparti dans les sondages ! Heureusement c’est celui de Bretagne Culture Diversité sur lequel “Bretons” fait une analyse intéressante. Ah il ne parle pas du gallo le sacré bouillasson ! Exprès pour m’emmerder sûrement !

Mais revenons à Bretons. Dès les premières pages on tombe dans les divines surprises : Jean-Jacques Urvoas, député PS du Finistère, veut une Assemblée Générale de Bretagne ! Une vraie ! En fusionnant départements et région ! Collectivité unique ! Très bien ! Par contre, il omet de mentionner la Loire-Atlantique dans le lot, un oubli sans doute. Où, plus sûrement, pas envie de se faire appeler Anatole par Ayrault. Ballon d’essai tout à fait honorable. Bon courage à lui pour convaincre les socialistes, en plus il veut diminuer de moitié le nombre de parlementaires dans la dite assemblée ! Ah bah là tu peux être sûr que ça va pas se bousculer chez les élus PS de la région pour retourner prof de géo à 2000 euros par mois !

Ronan Dantec le sénateur écolo nantais ensuite. LE dernier défenseur des portiques écotaxe ! Le mohican nantais ! Il a qu’à en installer un dans son jardin si ça le fascine tant que ça ! Le reste de son interview est pas bête, par contre : disparition des Pays de la Loire, abandon de Notre-Dame-des-Landes. Il faudrait juste que quelqu’un lui explique que défendre l’écotaxe c’est comme militer pour le retour de la gabelle. Ooooh par contre lisez attentivement la page 12. Le bougre, sans l’air d’y toucher, voudrait t’y point nous vendre une “Bretagne élargie”, genre Bretagne à 5 départements + Mayenne et Vendée et tous ceux qui en feront la demande ? Ah là, on voit l’horrible complot se dessiner…

Après on a le droit à Frédérique Quelven. Bretonne du XIè arrondissement. Chansonnière pour parisiens. Bon…Bon, par contre, Le Drollec (l’auteur de l’article. Vous suivez ?) va falloir qu’il ouvre un dico de breton. “Brezhoneg” c’est la langue bretonne, ce n’est pas l’adjectif “breton”. Donc “elle joue de ses racines “brezhoneg” ça veut rien dire. Maïwenn n’a qu’à lui donner 10 fois “Ur Breizhad oc’h adkavout Breizh” a recopier, ça lui apprendra…

Maïwenn, justement, on se demande où il va les trouver ses lascars. Là, en page 18, elle nous a déniché un breton à moitié béninois, qui a fait HEC, qu’à travaillé pour Véolia aux Etats-Unis, qu’avait monté une filière de viande de luxe avec des bergers corses (!) et qui, revenu en Bretagne, fait de la bidoche et des produits laitiers très haut-de-gamme au pied des Monts d’Arrés. Mais… il existe un annuaire des types comme ça, aux destins improbables ??? Où est-ce qu’elle va les chercher ????

Ah bah mieux encore, page 22, le type qui a pris en photo Hollande sur son scooter de l’amour est un breton ! Incroyable ! On est vraiment partout ! Sûr qu’il y a le fils du boucher de Tréhorenteuc sous le plumard d’Obama en ce moment !

Ensuite, deux trois articles pas mal, le dernier Johnnies tout ça et… on tombe sur La Branchu. Ah ! Ahhhhh ! Arrggghhhh !!! Là aussi, elle nous fait le coup : “la Bretagne élargie”. Cette fois-ci c’est avec la moitié de la Basse-Normandie. Tant qu’à faire ! Ca sent les “éléments de langage” distribués par Matignon tout ça. Ah l’ignoble complot ! Voilà ce qui est dans les cartons à Paris. Ni Réunification ni Grand-Ouest mais la “Bretagne élargie”. La Bretamayenne ou la Normandagne !

Et puis, sans transition, Maïwenn arrive sur Roc’h Tredudon et l’anniversaire de l’attentat du FLB en 74. Relation de cause à effet subliminale ? Aï’ta va être content ! Et les flics ! Dire qu’ils ont débarqués suite à la conférence de presse masquée d’Aï’ta l’autre fois. Ils ont même fait sauter la boîte aux lettres de l’antenne ces cons-là. Pfffff. D’ici à ce qu’ils débarquent à “Bretons” les condés. Ecoutez les gars c’est simple, le chef des terroristes c’est le grand à lunettes, au fond là-bas, dans un bureau !

Ensuite, long article sur l’histoire de l’UDB. Super sexy comme l’UDB. Leprohon raconte qu’ils “dénonçaient une situation coloniale”. à l’époque. “Nous voulions la libération nationale de la Bretagne !”. C’est quand même con qu’il ait ensuite passé 30 ans au PS. Au niveau “libération de la Bretagne” il y a plus efficace camarade !

Ah bah, le clou du spectacle pour finir !  Patrick Le Lay ! Lui il emmerde toute la gougnaferie parisienne tranquillou ! “Je suis profondément autonomiste”, “la France est un pays marxiste”, “la france est effligeante, irréformable”, “la république française est un système de pouvoir parisien tenu par une élite”, etc…. Valls, les gauchistes, tout le monde en prend plein son groin. Ah bah ça va encore causer à France Inter ! Total anarchoï ! Le Lay je l’adore ! Rien à foutre de rien ! A la sulfateuse ! Un vrai gars de Plémet ou plutôt “Pllémë” pour emmerder Le Corre.

Bon, là je le dis à chaque fois, mais le Bretons de ce mois-ci est indispensable. De quoi lire pendant 3 mois au moins ! Abonnez-vous et surtout envoyez un chèque rédigé en gallo de ma part.

15 Commentaires

  1. Allez Mr Le Corre un petit effort pour parler du gallo! Vous souffrez, je n’en doute pas, d’un manque d’idées de personnes aujourd’hui investies pour la promotion du gallo dont vous pourriez réaliser des interviews. Je peux vous aider, n’hésitez pas à me contacter. En effet, sans doute un oubli, dans le sondage que vous évoquez en pages 14 et 15 du dernier breton, il est également question du gallo. En effet, selon ce dernier, 5% déclarent parler gallo assez bien voire très bien et 8% le comprendrent…Certes ce n’est pas beaucoup mais ce n’est pas rien non plus!
    Longue vie à Bretons!!!

  2. Titrer sur “les partis régionalistes” n’est ni très courageux ni encore exact ; pour rappel, le premier PNB a été créé en 1911 (!).
    On relit encore et encore les mêmes commentateurs autorisés qui ne viennent pas tous du terrain.
    Les 5% ? Ca dépend, il y a eu des surprises à l’époque de SAV, et ici ou là des candidats aux cantonales – souvent en élections partielles – qui ont fait des scores important tels que Fifi Cadoret, ou pour les municipales Guigamp et sa liste Emgann-POBL maintenue au second tour, ou à Lannion Jean-Yves Callac.

    Urvoas parle de “quatre ou cinq départements” ; il est vrai qu’il ne s’attarde pas trop sur le sujet mais faut pas trop lui en demander non plus.

    Quant à la Branchue….. qu’elle continue sur cette voie, ça ouvrira les yeux à plein de gens.

    Le Prohon n’a pas passé 30 ans au PS, je dirai grosso-modo de 82 à 98.

  3. Avec une erreur dans une brève de première page. Les Flamands ne nous ont pas piqué “Son ar chistr”, c’est de chez eux que ça vient.

    • Si notre pays s’agrandit de la mayenne et autres il devra s’appeller évidemment Breizh ou Bretagne en francais, je ne vois pas ou serait le problème, seraient ils ces ex normands moins bretonnisable qu’un africain par exemple et pourquoi?
      J’aimerai bien vous comprendre!
      Seizh comme vous! ma hat !

      • Hey ho ! Les colonies c’est fini !
        Vous voudriez que la France nous décolonise pour que nous puissions devenir des coloniaux à notre tour ?!!
        Et pourquoi ne pas aller envahir les basques ensuite, et les cornouaillais tant qu’on y est ?
        Ah, elle est belle la solidarité des peuples sans état !
        Et puis, sans rire, croyez-vous qu’il nous sera plus simple d’administrer une Bretagne indépendante (dans un cadre démocratique j’entends) qui comporterait des territoires exclusivement peuplés de populations non-bretonnes, et sans doutes désireuses d’aller se réunifier avec le grand voisin ?

        • Je demande des referendums pour chaque région qui souhaiterait devenir bretonne, difficile de dire mieux!
          La manche est rempli de breton, l’ouest de la mayenne probretonne et appartiennent au vieux fond Armoricain quand aux Cornouaillais sur et certain qu’ils seraient bien mieux dans notre futur Etat (confédération?) plutôt qu’avec les englishs.
          Une sorte de confédération bretonne respectant les autonomies locales au cas par cas, Breizh n’ayant pas vocation à être jacobine et niveleuse.

        • Serait il difficile de gérer des territoires peuplés de populations non bretonnes?
          Le multiculturalisme aurait il du plomb dans l’aile?
          A chateaubriant ça a l’air déjà assez difficile c’est vrai vous avez surement raison.

        • J’abonde en votre sens en ce qui concerne les Cornouailles insulaires (même s’il s’agit sans doute là d’un doux rêve), en revanche, je reste extrêmement sceptique à propos de la Mayenne ou de la Manche.
          Les hexagonaux sont si abreuvés de propagande et de mythologie franchouillarde dès le plus jeune âge, que parvenir à se projeter dans un cadre institutionnel différent de celui de la République Française nécessite déjà un effort conséquent pour certains individus. Et à plus forte raison, pour des personnes issus de territoires majoritairement peuplés de français, et qui n’appartenaient déjà pas à la Bretagne du temps de son indépendance (du temps du duché, j’entends).
          Cependant, je ne peux que vous approuver sur le principe de consulter par référendum chaque population concernée.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.