L’ ETA demande le retour de ses expatriés au Pays Basque

7

f04bad65

Un centaine d’anciens expatriés de l’ETA a demandé samedi que des fugitifs qui ne sont plus poursuivis par la justice, obtiennent la possibilité de revenir au Pays basque.

Certains avaient du abandonner leur maisons et leurs village. Cette demande vient s’ajouter à une série d’initiatives que l’organisation a prises au cours des derniers mois en vue de sa dissolution.

Le 1e mars, l’ETA, qui, le 20 octobre 2011 avait annoncé la fin de son activité armée mais sans se désarmer ni se dissoudre, s’était engagée à mettre «hors d’usage» son arsenal.

Le 4 janvier, des dizaines d’ex-prisonniers de l’ETA avaient demandé le rapatriement au Pays Basque des quelque 600 prisonniers détenus dans des prisons d’Espagne et de France. Ceux-ci avaient, pour la première fois, laissé entendre qu’ils étaient disposés à entreprendre des démarches individuelles en vue de leur libération renonçant apparemment à une revendication historique de l’organisation d’obtenir une amnistie collective.

7 Commentaires

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.