Des élections municipales qui ne résolvent rien pour la Bretagne

logo parti bretonLes élections municipales des 23 et 30 avril ont montré un recul quasiment généralisé du parti socialiste et de ses alliés en Bretagne et une poussée de l’UMP et des formations centristes. Ce désaveu du pouvoir national et local socialiste était prévisible tant celui-ci a été incapable de répondre aux défis de notre temps, notamment économiques. Il ne pouvait en être autrement avec une arrivée au pouvoir basée sur des promesses intenables et une gestion chaotique et dispendieuse.

Pour le Parti Breton, ces élections ne peuvent changer les choses pour la Bretagne. Elle a déjà connu ce yoyo électoral à différentes reprises mais cela n’a jamais entraîné les réformes de structure qui seules pourraient permettre d’envisager une évolution positive. La montée très forte de l’abstention en Bretagne, qui désormais dépasse même la moyenne hexagonale, montre bien que la population a, pour une large part, perdu confiance dans les partis politiques traditionnels.

Avec une dizaine d’élus le Parti Breton réaffirme son implantation, même si elle reste modeste. Il poursuivra son action au plan local et continuera à agir de façon globale dans le sens des intérêts fondamentaux de la Bretagne en proposant des évolutions fortes. La dégradation accélérée de la situation économique et sociale en Bretagne impose plus que jamais qu’elle ait les moyens institutionnels pour réagir et inverser des tendances alarmantes.

Le Bureau politique du Parti Breton/Strollad Breizh

 

 

6 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.