Hollande envoie ses Valls… euses à Matignon !

12

TRIBUNE LIBRE

Valls s'endort en conférence de presse
Valls s’endort en conférence de presse

Manuel premier ministre : Hollande vient d’envoyer ses Vallseuses à Matignon ! Ah bah là ça ne va pas être la joie sous les portiques. Les bretons avaient prévu de ressortir les bonnets rouges au printemps, avec Valls va falloir affûter les fourches ! Parce que, faut pas se raconter d’histoire : Quand on nomme un ministre de l’intérieur à Matignon c’est clairement qu’on ne peut plus rien faire au niveau de l’économie et qu’il va falloir du velu pour gérer la contestation.

Après l’automne des barbecues de portique, on parlait déjà d’un peu d’autonomie pour la Bretagne… d’assemblée unique… réunification peut-être…charte des langues régionales tout ça ! Ah bah là avec Manuel fini les châteaux sur la lune ! Terminé le joyeux burlingue ! Valls a bloqué toute avancée pour la collectivité Pays Basque au début du quinquennat, c’est pas pour donner un peu d’autonomie aux bretons maintenant. Adios les doux rêves d’avancées institutionnelles ! Ah et puis Valls, le catalan devenu plus français que les français, c’est LE homme qui fallait pour gérer la future crise européenne : le référendum pour l’indépendance en Catalogne ! Il est très copinard avec l’exécutif espagnol, le Manuel. En novembre, ces cons-là vont se rouler par terre sitôt que les catalans auront voté pour l’indépendance. Et la France va suivre ! La France a toujours cet amour des guerres perdues. De l’Indochine à l’Algérie en passant par la Lorraine, c’est une constante ça. Toujours suivre le mauvais cheval. Le déjà condamné par l’Histoire.

 

Donc, avec Manuel, plus la peine d’espérer un peu de liberté politique en Bretagne, Corse, Occitanie ou Pays Basque. Mais plus la peine d’espérer, non plus, un peu de soleil dans le portefeuille. Taxes, impôts, radars, écotaxe, ce que François va vous donner d’un côté, Manuel va le reprendre de l’autre. Bah oui, Manuel n’aura pas plus de sous dans sa bourse que François n’a de joyeuses dans les siennes ! Plus de marge de manœuvre ! Terminé ! La finance au crédit entre les dents d’un côté, la commission européenne de l’autre. Même Mémé ne peut plus nous donner un billet de dix mille sans en référer au commissaire Bolkenzouing à Bruxelles maintenant ! Manuel, il peut jouer du menton en avant, c’est pas pour autant qu’il va faire des miracles. Même la planche à billets, y’a plus le droit !

Valls lutte contre le sommeil en conférence de presse
Valls lutte contre le sommeil en conférence de presse

Ah si Hollande avait vraiment voulu être l’homme le plus populaire de l’hexagone et même d’ailleurs, s’il voulait vraiment relancer le tracteur, il n’avait qu’une chose à faire : l’annulation de la Dette. On ne la doit à personne cette dette, juste à Goldman Sachs, à Axa, à Swiss Life, à Allianz, aux fonds de pension, etc… Quelqu’un proteste ? Au poteau ! Contre le mur ! Je commande moi-même le peloton d’exécution ! Cette dette nous tient par les valseuses et interdit la moindre relance par la consommation et la moindre baisse de taxes pour les PME ! A quoi ça sert, bondieu, d’avoir 300 têtes nucléaires si c’est pour se faire mener le portefeuille par les 15 vieux schnoks qui détiennent l’économie mondiale ? Et puis, annuler sa dette, l’Islande a fait (partiellement) la même chose récemment, elle n’est pas retombée au niveau de la Sierra-Leone pour autant, non ?

Les Vallseuses du Président Hollande dorment en conférence de presse
Les valseuses du Président Hollande dorment en conférence de presse

Donc Valls, toi qui a été nommé pour « gérer la crise », toi qui va nous envoyer du CRS à chaque fois que les Bonnets Rouges vont vouloir faire tomber du portique, toi qui va rejacobiniser tout ce qui peut l’être dans l’hexagone : ait au moins le cran qui manque à ton patron : annule la dette et tu prendras 15 ans ferme à l’Elysée !

12 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here