An holl en Naoned d’an 19 a viz Ebrel ! – Tous à Nantes le 19 avril !

Kemennadenn en div yezh – Communiqué bilingue

Adunvaniezh melestradurel Breizh, ur goulenn reizh ha diazez evit amzer da zont ar brezhoneg e Liger-Atlantel.

Ai’ta ! a oar pegen disrannet eo Breizh gant al Liger-Atlantel lakaet da gostez abaoe re bell. Direizh eo deomp.

Ar bolitikourien a zo kiriek da vat en afer-se. Splann eo e vez graet an dra-se war goust hor sevenadur hag hor yezh, ar pezh a zo fall evit pobl Breizh hag e Liger-Atlantel da gentañ-penn, dreist-holl pa weler n’ez eus :

  • Abadenn vrezhonek ebet ken war Frañs 3 e Liger-Atlantel abaoe 2002.
  • Abadenn vrezhonek ebet war ar gwagennoù e Liger-Atlantel.
  • Kentel vrezhonek ebet ken er skol-Veur an Naoned abaoe 2004.

Fellout a ra da Ai’ta ! adembann war ar groaz eo deuet da vezañ mallus-tre adunvaniñ Breizh evit mad hor sevenadur hag hor yezh, hag an holl a ra ganto bemdez. N’eo nemet pa vo unvan hor bro e c’hellimp kas war a-raok ur politikerezh yezh kreñv ha kempoell evit mirout mirout bev ha diorren ar brezhoneg e Liger-Atlantel.

Gant se e c’halv Ai’ta ! an holl dud da vanifestiñ e Naoned d’an 19 a viz Ebrel 2014.

———

La réunification administrative de la Bretagne : une revendication légitime et fondamentale pour l’avenir de la langue bretonne en Loire-Atlantique.

Le Collectif Ai’t a ! est conscient de la partition administrative de la Bretagne, la Loire Atlantique étant séparée administrativement du reste de la Bretagne de manière illégitime depuis trop longtemps. 

En conséquence, nous assistons à une honteuse débretonnisation de la Loire Atlantique, sciemment organisée par les différents responsables politiques locaux. Nous rappelons les conséquences culturelles et linguistiques que cette situation entraîne pour l’ensemble de la population bretonne, et en particulier en Loire-Atlantique :

  • Arrêt des émissions en langue bretonne sur France 3 « Loire-Atlantique » depuis 2002.
  • Aucune retransmission des émissions en langue bretonne par voie hertzienne à France Bleu Loire Océan.
  • Suppression de l’enseignement du breton à la l’Université de Nantes depuis 2004.

Le collectif Ai’ta! tient donc à réaffirmer solennellement et vigoureusement l’urgence d’une  réunification administrative de la Bretagne dans l’intérêt de notre culture et de notre langue et ceux qui les vivent au quotidien. Seule la réunification administrative de la Bretagne permettra de mettre en place une politique linguistique ambitieuse et cohérente afin de sauvegarder, garantir et développer l’avenir de la langue bretonne en Loire Atlantique. 

Par conséquent, le collectif Ai’ta ! appelle toutes celles et ceux qui veulent que la langue bretonne reste une langue vivante sur l’ensemble de la Bretagne à participer à la manifestation du 19 avril 2014 à Nantes, afin de réaffirmer une nouvelle fois notre refus de ce découpage administratif artificiel qui ne respecte pas la cohérence historique et culturelle de notre territoire.

10 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.