“Le printemps des « régions » ?” : thème du 25e Festival du livre en Bretagne de Carhaix

6
Le festival du livre en Bretagne de Carhaix se déroulera le dernier week-end du mois d’octobre. D’ores et déjà les organisateurs peuvent annoncer que le thème retenu pour cette 25e édition sera le “Printemps des « régions » ?”, un sujet dans l’actualité du moment.
 
« Le printemps des régions », titrait un quotidien régional, il y a peu, suite à une manifestation dont la Bretagne a le secret. Le fait régional semble revenir sur le devant de la scène et les propos des uns et des autres sur la « République des territoires », sur le « droit à l’expérimentation », sur la « relocalisation des décisions »… ne manquent pas d’alimenter un débat qui ne va sans doute pas s’éteindre avec les premières giboulées de mars-avril ni avec les festivités de l’été. La Bretagne a toujours été en avance d’un temps sur la revendication régionaliste et ce n’est pas un hasard si cette fois encore, c’est de la pointe du Finistère que s’élèvent des voix pour réclamer la possibilité d’une « gouvernance régionale » différente et même différenciée.
 
La culture en général, et le livre en particulier, participent à leur niveau à ce foisonnement intellectuel et à ce « Breizhstorming » indispensable à la Bretagne. Comme nous avons débattu de l’Europe en 2013, l’édition 2014 du Festival du livre en Bretagne abordera donc le thème du “Printemps des « Régions ?”. Différentes tables rondes ou débats permettront de mieux cerner les perspectives d’avenir qu’ouvrirait aux « régions » une véritable loi de régionalisation notamment dans le domaine culturel.
 
En France, la majorité des maisons d’édition est concentrée dans un arrondissement de Paris ! Malgré cela ou à cause de cela, la Bretagne a su développer une chaîne du livre originale, dynamique et diversifiée comprenant l’ensemble des maillons nécessaires : des auteurs en passant par les éditeurs, les diffuseurs – dont on ne dira jamais assez le rôle historique de Coop Breizh basée à Spézet – et les libraires. Si l’identité bretonne est aussi affirmée en Bretagne aujourd’hui, l’influence des nombreux livres édités et traitant du fait breton n’y est sans doute pas totalement étrangère. De l’ouvrage magistral, dans les années 70, de Morvan Lebesque, journaliste au « Canard Enchaîné » : Comment peut-on être Breton ?, à celui, aujourd’hui, de Jean-Michel le Boulanger, vice-président du Conseil régional de Bretagne : Etre Breton ? en passant par celui de Mona Ozouf et sa Composition française et des centaines d’autres… il y a une continuité. Une continuité qui démontre parfaitement qu’il existe bien une réalité bretonne incontestable, un peuple breton, qu’on ne saurait diluer géographiquement, culturellement ou politiquement dans un grand ouest artificiel.
 
Véritable vitrine, le temps d’un week-end, de l’édition en Bretagne, le festival du livre de Carhaix ne pouvait rester indifférent à la révolution culturelle et politique que représenterait une véritable dévolution et un transfert de compétences et de moyens dans un domaine aussi riche et vivant en Bretagne que la culture sous tous ses aspects. Rien n’est encore fait mais les attentes ou les blocages possibles démontrent ou démontreront que le sujet a son importance.

6 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here