Bonnets Rouges : 11 défèrements devant le procureur de la République

18

Bonnets Rouges : la détermination se renforce en BretagneOnze militants bretons sont déférés depuis ce matin devant le procureur de la République à Rennes. Huit mises en  détention ont été requises par le magistrat. Les prévenus sont poursuivis pour “association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un crime en bande organisée”. Le magistrat a demandé le placement en détention provisoire afin de “prévenir le renouvellement des dégradations, garantir le maintien à disposition des mis en cause et éviter tout risque de concertation entre les mis en cause”.

Selon Maître Birrien, avocat de deux des prévenus, “nous avons là de jeunes hommes de conviction, qui veulent montrer leur profond attachement à la Bretagne”. Interrogé sur l’appartenance éventuelle des mis en cause à une mouvance extrémiste, “Rien de cela ne ressort dans le dossier, ce sont des jeunes gens tout à fait agréables qui assument tout à fait les faits. Nous n’avons pas là des casseurs mais bien des personnes qui aiment la Bretagne.”

Les mis en cause sont aussi poursuivi pour l‘incendie du portique de Pontorson fin décembre dernier et pour avoir chargé, équipés de boucliers et autres objets, les forces de l’ordre lors des affrontements sous le portique de Brec’h le 15 février dernier. La tentative de destruction de machines sur le site d’enfouissement de Gael est un autre des éléments du dossier. La mise à jour d’autres projets du même type et d’une logistique très avancée pour les jours à venir, a donné les éléments au magistrat pour demander la mise en détention des mis en cause.

En l’état du dossier, les faits reprochés sont passibles d’une peine de 10 ans de prison. “L’affaire n’est pas si grave, mais elle est compliquée” explique Maître Birrien.

Infos à venir.

Depuis hier soir, plusieurs dizaines de Bonnets Rouges se sont mobilisés devant la caserne de gendarmerie de Rennes ou à la Cité Judiciaire, ce dimanche, pour apporter leur soutien aux personnes mises en cause .Actuellement, certains se dirigeraient vers le Centre Pénitentiaire de Vezin …

18 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here